Pompe à chape

Qu’est-ce qu’une pompe à chape ?

Les étapes de fabrication et de mise en œuvre des chapes sont de nos jours très mécanisées. Cela a permis de réduire la pénibilité sur chantier et d’augmenter la rapidité d’exécution et la qualité des chapes. Pour les entreprises qui font régulièrement de la chape, l’investissement dans une pompe à chape est inévitable.

Les différentes techniques pour confectionner et mettre en œuvre une chape

Selon les chantiers et l’expérience de l’entreprise, la technique de réalisation d’une chape est différente.
Pour des petits chantiers (seulement quelques m2), une chape traditionnelle est généralement confectionnée à la main ou à la bétonnière, puis est acheminée manuellement à l’intérieur du bâtiment jusqu’au point de coulage.

Pour des chantiers de surface plus importante et/ou difficiles d’accès, plusieurs solutions se présentent afin de limiter les manutentions et gagner en rapidité d’exécution :

  • Pompage d’une chape traditionnelle : la chape est confectionnée et acheminée à l’intérieur du bâtiment grâce à une pompe à chape traditionnelle.
  • Pompage d’une chape fluide : encore appelée chape autonivelante ou chape liquide, la chape fluide est un mortier fluide autonivelant. Bien qu’il existe des produits vendus en sac, la chape fluide est généralement produite en amont par une centrale à béton puis livrée sur le chantier par un camion toupie. Elle est alors déversée dans une pompe a mortier spécifique qui l’achemine via un tuyau souple à l’intérieur du bâtiment jusqu’au point de coulage. Cette technique, qui est de plus en plus utilisée, permet une rapidité d’exécution et la réalisation d’un ouvrage parfaitement plan. Elle permet de réduire les étapes manuelles à leur strict minimum.

Les pompes à chape fluide

Généralement produite en centrale à béton et approvisionnée sur le chantier par camion toupie, la chape fluide est ensuite mise en œuvre par des entreprises spécialisées, à l’aide d’une pompe thermique en général. Parfaitement adaptées pour les chapes autonivelantes, ces pompes peuvent être transportées facilement derrière un véhicule. Il existe 2 technologies de pompes : à vis ou à pistons. Le choix d’un modèle dépend du type de chantier visé par l’entreprise.

Les pompes à vis permettent de réaliser des chantiers variés, allant de la maison individuelle au petit collectif. Elles sont équipées d’un moteur diesel couplé à une vis sans fin, autorisant un débit en continu et une pression de pompage réglable pouvant atteindre 20 bar. Leur rendement va de 15 à 25m3/h en fonction du modèle. Leur grande trémie de réception (environ 200 litres) permet le remplissage en direct par les toupies.
Les machines les moins puissantes suffiront largement pour les applications en maison individuelle. Les plus puissantes, qui sont capables de refouler le mortier jusqu‘à 100 m en horizontal et 60 m en vertical, seront choisies par les entreprises réalisant les petits bâtiments collectifs.
Ces machines peuvent pomper aussi bien les chapes fluides à base de ciment ou d’anhydrite (sulfate de calcium), et mêmes les matériaux extrêmes tels que les chapes contenant des fibres plastiques ou métalliques.
Ces pompes sont compactes, puissantes et simples d’utilisation avec une mise en route rapide. La pompe à chape fluide, approvisionnée par camion toupie, offre une réelle amélioration des conditions de travail sur le chantier.

Pompe à vis alimentée en chape fluide par un camion toupie.

Les pompes à pistons sont plus puissantes et plus onéreuses. Elles sont utilisées par les chapistes spécialisés sur les très gros chantiers d’immeubles de grande hauteur et d’habitat collectif. Ces pompes autorisent une pression de pompage pouvant atteindre 70 bar. Polyvalentes, elles sont capables de pomper aussi bien les chapes fluides que le béton.

Moins souvent utilisées, les machines électriques assurant à la fois le mélange et le pompage sont liées au secteur de la chape en sac. Elles conviennent pour les petits chantiers et les entreprises générales qui font très peu de chape fluide.

Pompe à piston alimentée en chape par un camion toupie.

Les Pompes à chape traditionnelle

Comme pour la chape fluide, la confection et la mise en œuvre de la chape traditionnelle se mécanisent. La machine la plus courante est le malaxeur-transporteur de chapes. Cette pompe à chape spécifique permet d’effectuer le malaxage des constituants et le pompage de la chape traditionnelle.
Elle comporte deux parties : le mélangeur, qui prépare la chape, et le compresseur, qui permet de la transporter par air comprimé jusqu’au point de coulage. Plus le compresseur est puissant, plus la distance de pompage est importante.
Ces machines sont équipées d’un moteur diesel. Elles sont autonomes et peuvent être tractés. Elles répondent au besoin d’un chapiste ou d’un carreleur qui réalise de grandes surfaces.
Elles peuvent être équipées d’options permettant de faciliter au maximum la tâche, comme la pelle tractée, le skip (qui permet de préparer la gâchée suivante pendant le malaxage de la première) ou bien encore le nettoyeur haute pression intégré.
Ces machines permettent non seulement de diminuer la pénibilité et d’augmenter les cadences sur chantier, mais aussi d’améliorer la qualité de la chape (pesées plus précises, chape plus régulière et homogène).

Pompe à chape traditionnelle avec skip.

Trouver une pompe à chape

L’acquisition d’une pompe à chape est un investissement de base pour un chapiste ou un carreleur.

Vous pouvez acheter une pompe à chape neuve ou d’occasion sur des sites internet de vente de matériels de construction.

Les pompes pour chape fluide à vis neuves affichent des tarifs aux alentours de 25 000 €, alors qu’une pompe à piston pourra coûter deux fois plus cher. Attention au niveau des consommables car les pompes à vis nécessitent de changer régulièrement l’ensemble vis et jaquette. Ces pièces d’usure, coutent entre 500 et 1000 euros. Selon l’utilisation de la pompe, ces pièces devront être remplacées jusqu’à une fois par mois.

Le prix d’une pompe à chape traditionnelle neuve avoisine les 40 000 €. Cependant elle ne nécessite que peu de frais supplémentaires d’entretien.

Pour des besoins ponctuels, certains sites spécialisés proposent également la location de différents types de d’une pompes à chape. Une location pompe a chape se situe entre 170 à 300 euros toutes taxes comprises par jour.