Calcul du volume de béton

Calcul du volume de béton nécessaire pour réaliser votre ouvrage

Objectif

Si vous vous lancez dans la réalisation d’un ouvrage en béton, vous allez devoir calculer le volume de béton nécessaire. Ceci afin de commander la bonne quantité de béton prêt à l’emploi, ou de matériaux (quantités de sable gravier et ciment pour un bon dosage du béton) si vous réalisez vous-même le béton à la bétonnière. Ce calcul du m3 de béton est primordial car si vous sous-estimez le volume alors vous risquez d’être à court de béton lors du coulage. Tandis que si vous le surestimez, vous allez payer du béton que vous n’allez pas utiliser.

Voici quelques conseils pour vous aider à déterminer la quantité de béton juste nécessaire pour votre projet (dalle, terrasse, piscine, descente de garage, mur, escalier, fondation …).

 

Quelques rappels

La quantité de béton s’exprime généralement en mètres cubes.
Le mètre cube (symbole : m3) est une unité de mesure de volume. Il représente, par exemple, le volume occupé par un cube d’un mètre d’arête.

Par ailleurs, 1 m3 équivaut à 1000 litres (1 m3 = 1000 L).

Voici quelques formes d’ouvrages classiquement rencontrées en maçonnerie ainsi que leur formule pour calculer leur volume en m3 :

 

Calcul du volume de béton pour une dalle

Une dalle en béton est un ouvrage horizontal de grandes dimensions par rapport à son épaisseur. Le terme « dalle » est générique car il peut désigner un dallage intérieur, un radier, une terrasse, une allée (circulée ou piétonne), une descente de garage, un support pour abri de jardin ou piscine, etc…

Le volume d’une dalle de béton est calculé en multipliant la surface de la dalle en mètres carrés (m2), par son épaisseur (m).

Calcul du nombre de mètres cube pour une dalle béton :
Volume (m3) béton = Surface dalle (m2) x Epaisseur (m)

Attention aux unités : si vos mesures sont en cm il est nécessaire de les convertir en mètres car on ne multiplie pas des mètres et des centimètres !

La surface de la dalle est calculée suivant sa forme : rectangle, carré, triangle, cercle, ellipse, trapèze…

Exemples de calcul de surfaces de formes simples :

Si votre dalle est de forme irrégulière, vous pouvez la redécouper en plusieurs formes élémentaires de surfaces connues, pour faciliter le calcul. Par exemple une dalle ayant une surface en L sera découpée en 2 rectangles.

L’épaisseur d’une dalle en béton doit être fixée en fonction de sa destination, des caractéristiques d’utilisation et, notamment de la nature et de l’intensité des charges à supporter.
L’épaisseur minimale pour une dalle de maison individuelle (dallage intérieur ne servant pas d’assise à des murs porteurs, terrasse ou allée non circulée) est de 12 cm.
L’épaisseur minimale pour une dalle carrossable par des véhicules légers est de 15 cm. Prévoir au moins 20 cm s’il y a risque de circulation de véhicules plus lourds.

Point de vigilance :
Si la plate-forme servant de support à votre dalle est bien préparée, c’est à dire correctement nivelée et compactée, l’épaisseur de la dalle sera constante et le volume de béton à prévoir correspond exactement aux dimensions théoriques de la dalle.
En revanche en cas de mauvaise préparation, la plate-forme peut présenter des creux et des bosses. Dans ce cas il est conseillé de prendre une marge supplémentaire sur le calcul de la dalle de béton.

 

Calcul du volume de béton pour un poteau

Le volume d’un poteau en béton est calculé en multipliant la section du poteau (m2), par sa hauteur (m).

Volume (m3) béton poteau = Section poteau (m2) x hauteur (m)

La section du poteau est calculée suivant sa forme : rectangle, carré, rond… Voir les exemples de calcul de surfaces de formes simples citées précédemment.

Calcul du volume de béton pour une semelle de fondation

Une semelle filante a une forme parallélépipédique.
Le volume d’une semelle filante calculé suivant la formule :

V = L x l x h

 

Attention toutefois dans le cas d’une semelle filante creusée dans le sol, les dimensions de la fouille, et notamment sa profondeur, ne sont pas nécessairement très régulières.
En effet suivant la nature du terrain il peut être nécessaire de creuser plus ou moins profondément pour atteindre un sol stable.
Ainsi, il est conseillé de relever les dimensions de la fouille (Longueur, largeur, hauteur) à plusieurs endroits puis de calculer ses dimensions moyennes. Utiliser ensuite pour le calcul du volume les dimensions moyennes.
Prendre ensuite en compte une marge de sécurité en rajoutant un volume supplémentaire d’environ 10% pour tenir compte des irrégularités de la fouille.
Par exemple, pour une semelle filante de 10 m3, rajouter ~1m3.
Remarque : pour une semelle filante coffrée il n’y a pas besoin de prévoir cette marge supplémentaire puisque les dimensions du coffrage sont régulières.

 

Calcul du volume béton pour un mur en bloc à bancher

Pour déterminer la quantité de béton pour remplir un mur en blocs à bancher, il est nécessaire de connaître la quantité de béton de remplissage en L/m² de vos blocs. Cette donnée est précisée par le fabricant sur la fiche technique du bloc à bancher que vous allez utiliser.
Il suffit ensuite de multiplier la quantité de béton de remplissage (en L/m2) par la surface de mur (en m2).
Il n’est pas nécessaire de prendre en compte le volume occupé par le ferraillage car celui-ci est négligeable.
Veillez cependant à ajouter les volumes de béton contenus dans les parties coffrées, notamment l’arrase.

 

Marge de sécurité à prendre en compte pour votre calcul de volume de béton

Une fois votre volume théorique calculé, il est fortement préconisé d’appliquer une marge supplémentaire pour éviter pour éviter les manques de béton lors du coulage et les commandes de complément de dernière minute.
En effet si vous vous retrouvez à court de béton sur votre chanter lors de la mise en place, vous allez devoir réaliser un arrêt de bétonnage et commander un complément de béton entraînant un surcout (livraison supplémentaire). La reprise de bétonnage, si elle est mal exécutée, peut être préjudiciable à l’esthétique et à la durabilité de votre ouvrage.
Ainsi, avant de commander votre béton, il est prudent d’appliquer un coefficient de sécurité de 5 à 10% sur le volume que vous venez de calculer et d’arrondir votre commande au 1/2 m3 supérieur.