Comment bien choisir un parpaing ?

Comment bien choisir un parpaing ?

Vous allez construire un mur de soutènement, les parois de votre piscine, les murs de votre maison, de votre cave, de votre garage… Et si vous utilisiez du parpaing ?

Dans cet article, nous vous aidons à y voir plus clair dans les différents types de parpaings.

Le parpaing : qu’est-ce que c’est ?

Le parpaing, ou bloc béton, est le matériau de construction le plus utilisé. C’est aussi le plus connu, si bien qu’il dispose de diverses appellations : « moellon », « aggloméré » ou plus simplement « agglo ».

Préfabriqué en usine, il est très utilisé en raison de son excellent rapport qualité/prix. On considère en effet qu’un mur en bloc béton coûte en moyenne 40€/m², pose comprise.

Ces matériaux de construction ont évolué au cours du temps, si bien qu’il existe aujourd’hui sous de nombreuses formes de blocs.

On peut cependant distinguer 4 types de blocs bétons :

  • Le bloc béton traditionnel (dit parpaing).
  • Le bloc béton cellulaire.
  • Le bloc isolant.
  • Le bloc à bancher (dit parpaing à bancher). Voir notre article « Comment bien choisir un bloc à bancher » pour plus d’informations.

Nous nous concentrerons dans la suite cet article sur le bloc béton traditionnel. Vous trouverez plus d’informations sur les autres types de blocs sur notre site.

Dans quels cas peut-on utiliser du parpaing ?

Les blocs béton permettent d’assembler facilement et rapidement tout type de mur :

  • Murs de maison, de bâtiment, de garage.
  • Murs de clôture.
  • Murs de soutènement.
  • Murets.
  • Parois de piscine.
  • Etc.

Les différents types de parpaings et leur usage

Il est important de différencier le bloc beton courant (utilisé pour ériger la partie courante d’un mur) et les blocs accessoires (qui permettent de faciliter le montage du mur).

Le bloc béton courant

Il existe 3 types de blocs courants :

  • bloc béton plein,
  • bloc  béton perforé,
  • bloc béton creux.

 

Bloc pleinBloc perforéBloc creux
Bloc pleinBloc perforéBloc creux

Le  parpaing creux est constitué d’alvéoles qui permettent de réduire son poids, de réduire la quantité de béton utilisé, de faciliter sa découpe et d’augmenter sa performance thermique. Ses deux extrémités généralement sont creuses pour faciliter le remplissage des joints verticaux. C’est le bloc le plus couramment utilisé dans la construction de maison ou de bâtiment. Il est destiné à la réalisation de murs (façade ou refend), de cloisons de séparation, ou encore de sous-sols enterrés.

Le parpaing plein et le parpaing perforé  sont plus denses et plus lourds que les blocs creux. Ils sont utilisés pour les ouvrages qui nécessitent leur qualité de résistance tels que les fondations de mur porteur, de mur de façade, et plus largement toute maçonnerie de soubassement.

Les blocs accessoires

Il existe une panoplie de blocs accessoires permettant de faciliter la mise en œuvre de certains points singuliers lors de la réalisation d’un ouvrage :

Il existe une panoplie de blocs spéciaux permettant de faciliter la mise en œuvre de certains points singuliers lors de la réalisation d’un ouvrage :

  • Le bloc d’angle : le parpaing d’angle se place à un angle de l’ouvrage à construire. Il est alvéolé et présente un trou (carré ou rond) pour le recevoir le chaînage vertical d’angle.
  • Le bloc de poteau : c’est un parpaing troué pour recevoir le chaînage vertical du poteau.
  • Le bloc en U : le parpaing en forme de U est utilisé pour la réalisation des chaînages horizontaux des murs ou pour réaliser un linteau. Il est ferraillé horizontalement à l’aide d’une armature métallique, avant coulage de béton pour solidariser l’ensemble.
  • Le bloc de jambage : le parpaing de jambage est destiné à la réalisation de coins ou d’encadrement de baie, de fenêtre ou de porte.
  • Le bloc de planelle : le parpaing de planelle est destiné aux abouts de planchers.

Ces blocs vous seront généralement proposés par le fabricant lorsque vous soumettrez votre projet. Si les solutions sont plus ou moins abouties selon les systèmes, ces blocs ont pour avantage :

  • de gagner du temps à la pose ;
  • de diminuer les découpes et augmenter la propreté du chantier ;
  • de rendre l’auto-construction plus accessible.

Les avantages et inconvénients du parpaing

Le parpaing standard est solide, durable, recyclable, résistant au feu, facile à poser et économique.

En revanche, pour un mur d’habitation, son utilisation nécessite la pose d’une isolation complémentaire.

Quelle est la dimension d’un parpaing ?

Le parpaing standard mesure 50cm de longueur, 25cm de hauteur et 20cm de largeur.

Ces dimensions peuvent varier mais c’est surtout l’épaisseur qui sera choisie en fonction du type d’ouvrage et des performances souhaitées.

De manière générale, on retiendra que les blocs de 5 à 10 cm d’épaisseur serviront aux cloisons et contre-cloisons (non-structurels), alors que les blocs de 15cm ou plus serviront aux façades et murs de refend (structurels).

Comment calculer le nombre de parpaings nécessaires pour son ouvrage ?

Le fournisseur indiquera généralement une quantité de blocs par m².

Dans le cas où il n’y aurait aucune indication, prenez la longueur (L) et la hauteur (H) du bloc puis calculez sa surface verticale : L x H = Sp, surface en cm² d’un bloc. Il vous suffit alors de diviser par 10 000 et vous avez la surface verticale en m² d’un bloc.

Il ne vous reste plus qu’à calculer la surface de murs à ériger : Sm. (N’oubliez pas de prendre en compte les ouvertures !)
Enfin, la quantité de parpaings nécessaires = Sm/Sp

Quel est le prix d’un parpaing ?

Le prix bloc beton varie en fonction de ses caractéristiques, de sa forme, de ses dimensions et du fournisseur.
Comptez :

  • De 1,1 à 1,4€ pour un parpaing de 15 cm (parpaing prix unitaire).
  • De 1,3 à 1,6€ pour un parpaing de 20 cm.
  • De 2 à 3€ pour un bloc à bancher ou un bloc plein.