Réaliser un seuil de portail coulissant en béton

Comment réaliser un seuil de portail coulissant en béton ?

Le portail coulissant est avantageux lorsqu’il n’y a pas assez d’espace pour l’ouverture d’un portail classique à battant. Il est également esthétique et fonctionnel, notamment si son ouverture est motorisée.

Une fois votre portail choisi et acheté, il est nécessaire de le poser. Pour installer un portail coulissant sur rail, c’est relativement simple. La pose s’effectue en plusieurs étapes. Parmi celles-ci figure la réalisation d’un seuil servant d’une part de fondation pour les piliers de portail et d’autre part de support pour le rail du portail coulissant ainsi que l’éventuel moteur. Même s’il existe beaucoup de modèles différents de portails coulissants, la réalisation du seuil en béton est une opération simple et peut être effectuée par vos soins si vous êtes un peu bricoleur. Réalisez vous-même les fondations de votre portail coulissant en suivant ces quelques étapes.

Dans le cas d’un portail battant, veuillez vous référer à notre page spécifique à ce type de portail.

Le seuil en béton : fondation indispensable pour la tenue du portail

Pour une bonne tenue de votre portail dans le temps, il est nécessaire de réaliser de solides fondations.

Le seuil portail coulissant, encore appelé longrine de portail ou semelle de portail, désigne la partie bétonnée située entre les deux poteaux de portail. Il s’agit en quelque sorte d’une poutre en béton armé coulée dans la terre et qui relie les deux piliers, évitant ainsi qu’ils ne bougent dans le temps. Seule la face supérieure du seuil est visible, le restant étant enterré.

Le seuil sert donc de fondations au portail coulissant pour assurer la stabilité au niveau des piliers et de support pour le rail. Il doit être capable de supporter le poids du vantail et celui des véhicules qui passeront dessus.

Les différentes étapes à suivre pour faire un seuil de portail en béton

Étape 1 – Détermination des dimensions du seuil de portail

Avant de réaliser votre seuil de portail en béton (longrine portail), vous devez déterminer quelles sont ses dimensions (longueur, largeur et profondeur) et avoir fixé la section des piliers de maçonnerie.

Longueur

La longueur totale nécessaire pour un portail coulissant correspond à l’écartement entre les deux piliers (longueur de passage) additionnée de la longueur de dégagement du portail derrière la clôture lors de l’ouverture.

Ces données sont mentionnées sur la documentation technique du portail que vous avez choisi.

La longueur totale de la longrine en béton à prévoir pour le portail équivaut généralement à 2 fois la longueur de passage du portail + 50 cm de marge supplémentaire. Par exemple, un portail de 3m de passage occupera un espace au sol d’une longueur totale de 6m50.

Largeur

La largeur du seuil correspondra à la largeur des piliers (exemple : piliers de section 30x30cm ou 40x40cm) additionnée d’environ 20 cm de large pour la pose du rail (voir plus à l’endroit ou le moteur sera disposé).

Profondeur

Le seuil de portail en béton doit être à une profondeur suffisante afin qu’il repose sur un sol d’assise à l’abri des conséquences du gel (hors gel). Cette profondeur dépend de la nature du sol et du climat. Si vous êtes en zone tempérée, il est nécessaire de descendre à au moins à 0,50 m minimum. Si vous êtes en montagne, prévoyez d’aller à au moins 1 m (cf DTU 13.12). En creusant à cette profondeur pour prendre appui, cela vous garantit une stabilité optimale pour votre ouvrage.

Une fois les dimensions du seuil fixées, vous pouvez passer au creusement de la tranchée.

Etape 2 : creusement de la tranchée

Délimitez l’emplacement de votre ouvrage à l’aide d’un cordeau, puis creusez une tranchée aux dimensions du seuil de portail. Le creusement peut s’effectuer à la pelle ou à l’aide d’une mini pelle mécanique.

Au niveau de la largeur, il sera prudent de creuser un peu plus large de part et d’autre de la future longrine (une dizaine de centimètres par exemple) afin de pouvoir mettre en place et fixer facilement les planches de coffrage pour avoir au final un seuil parfaitement linéaire.

Etape 3 : préparation du fond de forme

Nivelez et compactez le fond de la tranchée à l’aide d’une dame manuelle.

Etape 4 – Réalisation du Coffrage

Pour réaliser le coffrage, positionnez des planches sur les bords de la tranchée.

L’écartement entre les planches doit correspondre à la largeur du seuil. Pour garantir un écartement constant, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Vous pouvez utiliser des tasseaux de bois préalablement découpés à une longueur équivalente à la largeur du seuil. Ces tasseaux sont alors vissés perpendiculairement aux planches, de manière temporaire, juste le temps de couler un peu de béton au fond de la tranchée afin de stabiliser le positionnement des planches.
  • Les planches de coffrage peuvent également être maintenues à la bonne largeur par des cales en bois glissées entre les planches et la terre
  • Les planches de coffrage peuvent aussi être maintenues par des piquets.

 

Pensez à vérifier que les planches soient bien à l’horizontal à l’aide d’un niveau à bulle.

Etape 5 – ferraillage

Positionnez une armature de semelle au fond du coffrage l’axe du seuil. Utilisez des armatures spécifiques pour semelles filantes prêtes à l’emploi, à 3 voire 6 filants.

Pour assurer un enrobage convenable des armatures, surélevez-les de 4 à 5 cm par rapport au fond de fouille avec des cales spéciales en plastique.

Cela fait, positionnez aux emplacements des futurs piliers des fers de poteaux (treillis métallique de forme carré), ou bien des aciers d’attentes verticaux qui assureront le chaînage avec les fers de poteau une fois le seuil coulé (ceux-ci doivent dépasser de la surface du futur seuil d’environ 60 cm).

Les fers de poteaux, ou bien les aciers de chaînage, doivent être solidement ligaturés à l’armature de la semelle de fondation à l’aide de fil à ligaturer et de tire fil.

Les armatures doivent être bien calées et bien les ligaturées avec du fil de fer afin qu’elles ne bougent pas au moment de couler le béton. Les aciers doivent se recouvrir largement.

Etape 6 – Préparer le passage des câbles

Prévoyez des fourreaux dans la semelle pour le passage des câbles si le portail est motorisé. Ces câbles seront nécessaires à l’alimentation du moteur mais aussi à l’éclairage de sécurité éventuel.

Etape 7 – Commande de votre béton prêt à l’emploi

Calculez la quantité nécessaire

Calculez la surface de votre seuil en m2 (longueur x largeur), puis multipliez par son épaisseur pour avoir le volume de béton nécessaire en m3.

Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à consulter notre page sur le Calcul du volume de béton nécessaire pour réaliser votre ouvrage.

Commandez

Le coulage du béton de fondation doit être réalisé dès l’achèvement des fouilles ou dans un délai très court (24h, c’est parfait !).

Commandez votre béton prêt à l’emploi en remplissant par exemple le formulaire de demande de devis sur notre site.
Véritable alternative à la bétonnière, votre béton arrive tout prêt à être coulé.

Le béton prêt à l’emploi est la garantie de chantiers de bétonnage plus faciles, plus rapides et plus tranquilles !

Etape 8 – Coulage, mise à niveau et finitions

À l’arrivée du camion toupie, vérifiez que le bon de livraison correspond bien à votre commande, puis procédez au coulage du béton.

Coulage

Le béton est coulé directement dans la fouille.

Utilisez une aiguille vibrante pour chasser l’air contenu naturellement dans le béton et pour s’assurer de sa bonne compacité.

Lors du coulage, il est important de veiller au bon enrobage des aciers par le béton

Mise à niveau

Une fois coulé, égalisez la surface du béton à la règle de maçon.

Finitions

Une fois le béton mis à niveau, talochez la surface du béton à l’aide d’une taloche en effectuant des mouvements circulaires puis lissez le béton soigneusement à l’aide d’une lisseuse.

Soignez particulièrement la planéité de votre semelle, pour que le rail sur lequel se déplacera le portail soit bien plan et que le portail coulisse sans point dur.

Peaufinez l’arrondi des rebords de la semelle à l’aide d’un fer à bord (encore appelé fer à marche).

Etape 9 – Décoffrage

Équipez-vous d’un marteau, d’un burin et d’un pied de biche pour enlever les planches qui constituent le coffrage.

Cette opération est à réaliser au moins 24 heures après le coulage du béton, le temps pour ce dernier de durcir suffisamment.

Remplissez de terre le vide laissé par les planches.

 

Voilà, votre seuil est terminé. Il reste désormais à réaliser les piliers de portail (voir notre page « Réaliser des piliers de portail »), à fixer le rail et à poser le portail.