Le fond de fouille : la base de toute fondation

Le fond de fouille

Le fond de fouille fait parti des travaux de terrassement incontournables préalables à la construction d’un ouvrage. C’est en effet l’étape préalable à la réalisation de fondations, la pose de canalisations, ou pour tout travaux de dégagement des volumes en sous-sols.

Qu’est-ce qu’un fond de fouille ?

Une fouille est une excavation réalisée dans le sol, généralement pour y établir les fondations d’une construction.

Un chantier en fouilles est donc un chantier en phase de terrassement.

Le fond de fouille désigne alors le niveau le plus bas ou s’arrête l’excavation.

Les différents types de fouille

Voici les différents types de fonds de fouille :

  • Fouille en rigole, leur profondeur n’excède pas 1m et la largeur 2m. La fouille en tranchée lui est similaire, mais avec une profondeur supérieure à 1m. Ces deux types de fouilles sont notamment utilisées pour la pose de canalisations ou pour recevoir les semelles de fondation d’une maison par exemple (semelle filante).
  • Fouille en puits lorsque sa profondeur est importante par rapport à son emprise au sol. Pour des raisons de sécurité, il est interdit de descendre au fond de fouille au cours de son exécution.
  • Fouille en pieux lorsque le bon sol est très profond. Ces dernières ont vocation à reprendre des charges ponctuelles, et se prêtent donc bien à la réalisation d’une semelle isolée.
  • Fouille en excavation superficielle, lorsqu’elles ont une largeur de plus de 2m pour une profondeur inférieure à la moitié de la largeur. C’est le cas par exemple pour un radier.

 

creuser une fouille en rigole

Réalisation d’une fouille en rigole à l’aide d’une pelle mécanique.

Réaliser une fouille : quelques principes

Il est primordial de bien concevoir la fouille du point de vue de la sécurité. Il faut en effet prévenir les éboulements de terre.

  • La fouille est dite blindée lorsque ses parois sont maintenant par un blindage. C’est le cas notamment pour des fouilles de plus de 1,30m de profondeur ; ou dans le cas de sols instables.
  • La fouille est dite franche ou fouille en pleine masse lorsque les terres coupées verticalement ne nécessitent pas de blindage.
  • On parle de fouille talutée pour des bords de fouille en pente plus ou moins forte selon la cohésion du sol. L’assiette de la fouille (surface du fond de fouille) est alors moins importante que l’emprise de la fouille (surface de terrassement au niveau du terrain naturel).

Le béton du fond de fouille : le béton de « propreté »

Une fois la terre végétale décapée et la fouille creusée, il est nécessaire de procéder à une étape intermédiaire avant la mise en œuvre des fondations : le coulage du béton de propreté.

Également appelé béton maigre, c’est une fine couche de béton grossier étalée en fond de fouille sur une épaisseur de 4 cm afin de :

  • Constituer une surface de travail plane et propre.
  • Protéger les armatures inférieures de vos futures fondations de toute contamination.

Le béton de propreté est faiblement dosé en ciment, 150 kg/m3 contre 300 à 350kg/m3 pour un béton traditionnel. N’ayant aucune vocation structurelle, un tel dosage en ciment permet de réduire les couts. Il ne sera pas non plus armé. N’hésitez pas à consulter notre article sur le béton de propreté.

Vous souhaitez demander un devis pour du béton de propreté ? C’est très simple : remplissez en quelques clics le formulaire de demande de devis sur notre site.

Fond de fouille : le bon timing

Le béton de propreté doit être coulé immédiatement après le terrassement.

Cela permet d’empêcher la décompression du sol, et d’éviter une contamination de la surface de travail ainsi crée (eau de pluie notamment).

C’est donc une contrainte qu’il faut prendre en compte lors de la préparation du chantier.

Avantage du béton de propreté : le temps de séchage nécessaire est très court ! Le béton de propreté n’ayant aucun rôle structurel, vous pourrez dès le lendemain couler le béton de fondation.