Réparer un éclat de béton avec un mortier de réparation

Comment réparer un éclat de béton ?

Votre ouvrage en béton présente un éclat ? Une épaufrure ? Pas de panique, nous vous disons dans cet article comment réparer un éclat de béton.

Dans quels cas appliquer cette méthode ?

Le béton est un matériau très résistant. Cependant selon l’environnement dans lequel il se trouve, il peut être soumis à diverses agressions (chocs, gel, usure, etc) qui peuvent provoquer des éclats de surface.

Mêmes s’ils ne modifient pas le comportement mécanique de la structure, ces éclats affectent son esthétique. De plus ils peuvent être source de vieillissement accéléré de la structure, en diminuant l’enrobage des aciers du béton par exemple.

Les réparations dont il est question dans cet article sont des réparations de surfaces (ragréages) qui concerne les ouvrages horizontaux (dalles, dallages) que les ouvrages verticaux (murs, etc).

Les réparations structurelles d’ouvrages de béton armés sollicités mécaniquement ne sont pas abordées. Elles font l’objet de techniques différentes et doivent être confiées à des entreprises spécialisées.

Réparation d'un murRéparation d’un éclat sur un mur.

Comment réparer un éclat de béton ?

Voici les étapes à suivre :

Etape 1 : préparer la surface endommagée

  • Piquer la zone de béton endommagée à l’aide d’un outil (pic métallique, marteau à pic) pour retirer les parties peu résistantes ou non adhérentes.
  • Brosser la zone à l’aide d’une brosse métallique afin d’enlever les parties friables.
  • Retirer les poussières du support à l’aide d’une balayette, celles-ci risqueraient de compromettre l’adhérence du mortier de réparation.
  • Dans le cas d’éclats importants survenus sur des éléments verticaux, il peut être nécessaire de coffrer la partie à réparer.
  • Humidifier à refus la zone à réparer.

Etape 2 : gâcher le mortier de réparation

Deux options s’offrent à vous :

  • Soit utiliser un mortier de réparation en sac du commerce (mortier de réparation fibré ou non). Il convient de suivre alors le mode d’emploi inscrit sur l’emballage.
  • Soit faire vous-mêmes votre propre mortier de réparation en mélangeant du ciment avec un sable assez fin (sable pour enduit par exemple). Pour avoir une bonne accroche du mortier, ajouter de la résine d’accrochage à l’eau de gâchage (produit liquide à base de latex que l’on trouve facilement dans les magasins de bricolage).
    Voici les dosage pour obtenir un mortier :
    1 volume de ciment
    2 volumes de sable

Gâcher le mortier jusqu’à obtenir une consistance ferme avec une solution composée de 1 volume de résine d’accrochage pour 2 volumes d’eau.

Etape 3 : appliquer une solution d’accrochage

La solution d’accrochage, encore appelée barbotine, permet d’avoir une bonne adhérence entre le support et le mortier de réparation.

La solution d’accrochage est constituée d’une résine d’accrochage à base de latex que l’on dilue dans de l’eau. Le taux de dilution varie selon les résines. Compter généralement 1 volume de résine d’accrochage pour 2 volumes d’eau.

Appliquer la solution d’accrochage au pinceau sur la partie à réparer.

Etape 4 : appliquer le mortier

Avant séchage de la solution d’accrochage, appliquer le mortier de réparation sur la zone à réparer.

Pour une bonne adhérence, appliquez le mortier en le serrant fortement à l’aide d’une truelle sur l’ensemble de la zone à réparer.

Charger en épaisseur si nécessaire puis lisser.

Dès raidissement du mortier, réalisez la finition à l’aide d’une éponge ou d’une taloche éponge.

Sur un nez de marche, réaliser l’arrondi à l’aide d’un fer à marche, encore appelé fer à bord.

 

Comment réparer un éclat de bétonLes étapes à suivre pour réparer un éclat de béton.

 

Voilà c’est fini ! En cas d’application d’une peinture sur la zone réparée, il est nécessaire d’attendre le séchage complet du mortier de réparation (compter 1 mois).