Le nettoyage du camion pompe à béton en fin de chantier

Le nettoyage du camion pompe à béton en fin de chantier

Les camions assurant le pompage du béton doivent être nettoyés en fin de chantier. Pourquoi nettoyer une pompe à béton ? Comment le chauffeur procède-t-il pour nettoyer la pompe ? Faut-il prévoir un endroit spécifique pour le lavage de la pompe ? Nous répondons à vos questions dans cet article.

Les différents types de pompes à béton

Le camion malaxeur pompe

Le camion malaxeur pompe, encore appelé mixo pompe ou Pumi, est un camion toupie équipé d’une pompe à béton embarquée et d’un tuyau monté sur un bras hydraulique articulé appelé « flèche ».

camion malaxeur pompeUn camion malaxeur pompe.

Le camion pompe

Le camion pompe, également appelé pompe à béton automotrice est un véhicule exclusivement dédié à la manutention du béton. Il est équipé d’une pompe indépendante et d’un tuyau soutenu par un bras hydraulique articulé appelé flèche.

camion pompe à bétonUn camion pompe.

Le camion city pompe

Les camions city pompe sont des pompes automotrices très compactes conçues pour le coulage en milieu urbain.

camion city pompeUn camion city pompe.

Il existe également des pompes à béton sur remorque et des pompes à béton fixes (pompes à béton stationnaires).

Les composants d’un camion pompe à béton

Les camions assurant le pompage du béton sont équipés des dispositifs suivants :

pompe à béton

  • Les stabilisateurs : ils ont pour fonction de transférer les charges d’appui dans le sol afin d’assurer la stabilité de la pompe.
  • La trémie réceptrice : elle réceptionne le béton déversé par le camion toupie. Elle est pourvue d’une grille et d’un agitateur.
  • La pompe : assure le pompage du béton dans la trémie et le refoulement dans les tuyaux. Il existe deux types de pompes : pompe à rotor ou pompe à pistons.
  • La tourelle : elle assure la liaison entre la flèche et le camion. Elle peut effectuer une rotation à 360°.
  • La flèche : c’est un bras hydraulique articulé, pouvant comporter 3 à 7 sections.
  • Les tuyaux : raccordés à la pompe et fixés sur la flèche, ils permettent d’acheminer le béton à l’endroit voulu. Les tuyaux de conduite fixés sur la flèche sont rigides et sont prolongés en bout de flèche par un tuyau flexible d’épandage (tuyau de refoulement), pouvant être rallongé si besoin.

Pourquoi faut-il nettoyer le dispositif de pompage en fin de chantier ?

Le dispositif de pompage doit être nettoyé après le coulage pour éviter que le béton ne prenne et ne durcisse dans les organes de la pompe, auquel cas ils deviendraient hors d’usage.

De plus il faut éviter que le camion ne roule avec du béton dans les tuyaux en raison du compactage du béton pendant le transport qui peut entraîner un blocage par la suite.

Le nettoyage de l’équipement permet également de se prémunir contre le déversement de béton sur la voie publique.

Comment fait-on pour nettoyer une pompe ?

Le chauffeur du camion pompe (encore appelé pompiste) procède au nettoyage de l’équipement de pompage aussitôt après coulage de la façon suivante :

  1. Nettoyage de la tuyauterie : la trémie de réception ne contenant plus de béton et la flèche étant dépliée, une balle en mousse imprégnée d’eau est insérée au bout du tuyau de refoulement. La pompe est ensuite mise en position d’aspiration jusqu’à ce que la balle remonte la tuyauterie et arrive au niveau de la pompe. La pompe est alors stoppée et la balle en mousse est récupérée.
  2. Nettoyage du groupe de pompage : la trémie de réception et la pompe contiennent alors les résidus de béton qui étaient présents dans la tuyauterie. L’ensemble est alors vidangé sur place et nettoyé au jet d’eau.

nettoyage d'une pompe à bétonNettoyage de la tuyauterie d’un camion pompe à l’aide d’une balle en mousse.

Faut-il prévoir un endroit spécifique pour le lavage de la pompe ?

Le nettoyage de la pompe génère une quantité non négligeable de béton résiduel, qui dépend de la longueur de tuyauterie. Il faut compter pas moins de 200 litres de béton résiduel, qui sera inutilisable pour votre ouvrage car dilué avec l’eau de rinçage de la pompe. Ces résidus pourront être réutilisés sur le chantier en tant que gravats.

Une zone spécifique pour la vidange de la trémie et le lavage des tuyaux doit donc être prévue sur le chantier au moment de la prise de commande.

Cette aire de lavage doit être équipée d’un tuyau d’arrosage. En effet il est nécessaire de mettre à disposition un point d’eau afin que le chauffeur puisse procéder au nettoyage du véhicule et des équipements (goulotte de déchargement, trémie, pompe, tuyaux) avant de quitter le chantier.

Pour éviter de souiller le sol lors du lavage, il est préconisé de mettre en place des solutions de récupération des résidus de lavage, tels qu’un big bag, un polyane, un géotextile ou un bac.

En cas d’impossibilité de nettoyer les véhicules de pompage sur le chantier, le fournisseur de béton vous facturera des frais forfaitaires de nettoyage, en supplément (forfait de lavage de pompe).