Quelle brique choisir : pleine, creuse ou monomur ?

Quel type de brique choisir pour mon ouvrage ?

Il existe aujourd’hui différents types de briques, avec chacun leurs avantages et inconvénients. En fonction de l’ouvrage à réaliser, et surtout des performances souhaitées, certaines briques seront plus adaptées que d’autres.

La brique et ses évolutions

La brique était à l’origine « crue »

La brique en terre crue, encore appelée brique de terre comprimée, est constituée d’argile tamisée. L’argile encore humide est comprimée dans un moule à l’aide d’une presse, afin de rendre la brique plus résistante. Une fois démoulé, la brique est mise à sécher naturellement.

La brique en terre crue est utilisée depuis des milliers d’années dans de nombreux endroits dans le monde. Aujourd’hui, elle est encore utilisée dans de nombreux pays.

Cette technique traditionnelle, qui a été délaissée lors des dernières décennies au profit des matériaux de construction industriels, fait actuellement l’objet d’un regain d’intérêt en raison de son excellent bilan énergétique qui permet la construction d’ouvrages respectueux de l’environnement.

La brique en terre cuite

Evolution majeure dans l’histoire de la brique : la cuisson.

Cette étape lui permet d’acquérir solidité, dureté, et évite qu’elle ne se délaye dans l’eau. La brique de terre cuite fut la première pierre artificielle.

De nos jours les briques en terre cuite sont produites dans les briqueteries (usine de fabrication de briques). Elles y sont cuites dans les fours à brique industriels. La température nécessaire à la cuisson des briques se situe aux alentours de 1000°C.

Cette étape de cuisson au charbon est énergivore et dégage du CO2. Ce qui fait que même si la brique a des avantages indéniables, son bilan écologique n’est pas bon.

Tout d’abord pleine, la brique est ensuite perforée (les perforations sont perpendiculaires au plan de pose afin de conserver une bonne résistance en compression) ; avant que n’apparaissent les briques creuses. Plus légères et plus isolantes, c’est aujourd’hui le type de brique le plus utilisé. Les perforations des briques creuses sont parallèles au plan de pose. Leur face extérieure est striée, afin de favoriser l’adhérence de l’enduit extérieur.

Dernière innovation en date, la brique monomur, également appelée brique à joints minces, brique alvéolaire ou brique à isolation répartie.

Cette brique ne nécessite pas ou peu d’isolation complémentaire, en raison de sa forte épaisseur (jusqu’à 50 cm) et de sa structure multi-alvéolaire auto isolante.

Autres particularités de cette brique : sa facilité et sa rapidité de pose. Cette brique est en effet rectifiée et profilée sur chant pour en faciliter l’assemblage et sa mise en œuvre se fait par joint mince avec de la colle et non du mortier, ce qui permet de limiter les ponts thermiques.

les différents types de briquesLes différents types de briques

Les ouvrages en brique possibles

Les briques citées ci-dessus servent à ériger différents types de murs :

  • Murs de maison.
  • Murs de soutènement.
  • Murs de clôtures.
  • Murets.

Il existe également des briques destinées à des usages spécifiques :

  • Les briques refractaires qui supportent des températures élevées. Montées avec du mortier réfractaire, elles sont idéales pour la construction du foyer de cheminée, de four à pizza ou les barbecues en brique réfractaire.
  • Les boisseaux en brique utilisés pour la réalisation des conduits de cheminée.
  • Les briques plâtrières pour les doublages ou cloisons intérieures.
  • Les plafonnettes pour la réalisation de plafonds suspendus.

 

La suite de cet article sera consacrée à un comparatif des briques permettant de construire des murs.

Les différents types de briques : avantages et inconvénients

Briques pleines et perforées

Elles sont de moins en moins utilisées en construction du fait de leur performance thermique dérisoire.

Ces briques de construction trouvent cependant une utilité nouvelle en décoration :

  • Brique de parement pour l’habillage extérieur des murs maçonnés (murs de façade, murs de soutènement, murs de clôture, murets), encadrement de fenêtre, pilier.
  • Brique pour mur intérieur décoratif (mur en brique intérieur style lofts new yorkais).
  • Brique pour parement de cheminée, de four à pain.
  • Etc…

A noter que les briques anciennes (briques en terre cuite artisanales ou briques anciennes récupérées) sont utilisées pour la restauration du patrimoine (anciennes constructions en brique de type murs, piliers, cheminées, pavages).

faire un mur en brique pleineFaire un mur en briques pleines.

Briques creuses

Plus légère, elle permet une pose plus facile et plus rapide.

Si elle est moins résistante en compression, elle est bien plus isolante qu’une brique pleine.

Elles permettent de réaliser des murs intérieurs et extérieurs, porteurs et non porteurs.

Sa structure interne lui procure de bonnes capacités de régulation de l’hygrométrie de l’air ambiant.

C’est aujourd’hui la brique la plus utilisée de par ses qualités !

A noter qu’un mur en brique creuses de 20 cm nécessitera tout de même la pose d’une isolation rapportée.

 faire un mur en briques creusesFaire un mur en briques creuses.

Briques monomur

Similaire à la brique creuse, sa structure interne est multi-alvéolaire : elle donc encore plus isolante.

Combiné à une gamme d’épaisseur plus importante, la brique monomur permet d’ériger des murs porteurs et isolants. Il est alors possible de se passer d’une isolation complémentaire selon les performances souhaitées.

Son prix est en revanche plus élevé et sa technique de pose à joints minces nécessite un savoir faire que tous les artisans ne possèdent pas.

faire un mur en briques monomurFaire un mur en briques monomur.

 

Le tableau suivant synthétise les avantages et inconvénients de différents types de briques :

Type de brique Avantages Inconvénients
 Brique pleine ou perforée – Prix

– Facilité de pose

– Nombreux aspects possibles

– Possibilité de laisser la brique apparente

– Poids

– Mauvaises performances thermiques

-> isolation nécessaire

 Brique creuse – Prix

– Poids

– Facilité de pose

– Meilleures performances thermiques que la brique pleine ou perforée

– Isolation complémentaire nécessaire
 Brique monomur – Performances thermiques -> peu ou pas d’isolation complémentaire

– Permet la construction de bâtiments BBC conformes à la RT 2012

– Inertie thermique

– Pose à joint mince rapide

– Prix

– Nécessité de maîtriser la technique de pose

– Recyclabilité limitée à cause des joints de colle

Quel type de brique choisir pour faire un mur ?

Le tableau suivant présente le type de brique le plus approprié en fonction du mur que vous souhaitez réaliser.

Type de mur à réaliser Type de briques à utiliser
– Habillage de mur intérieur et extérieur

– Mur décoratif

– Restauration d’ancien mur en brique

Briques pleines
– Mur de façade avec isolation complémentaire

– Mur de refend

Briques creuses
– Mur de façade sans isolation complémentaire (en fonction du climat) Briques monomur

Comment faire un mur en briques ?

Vous souhaitez en savoir plus sur la réalisation de votre mur en briques ?

Attention au mode de pose ! Celui-ci est différent selon le type de briques :