Réaliser un mur en brique monomur

Comment réaliser un mur en brique monomur ?

La brique monomur est de plus en plus souvent employée dans le bâtiment.

Cela provient du fait que la brique monomur est un matériau de construction qui présente de bonnes caractéristiques thermiques et qui est facile à poser.

Elle permet la construction d un mur extérieur d’habitation facilement et rapidement.

Voici comment réaliser un mur en brique monomur.

Le principe de la brique monomur

La brique monomur est également parfois appelée « brique à joints minces » ou encore « brique à isolation répartie ».

Cette maxi brique de construction en terre-cuite possède de bonnes qualités d’isolation car elle est relativement épaisse (plus de 30cm) et possède une structure interne présentant de nombreuses alvéoles.

Ces briques alvéolaires sont rectifiées en usine avec des tolérances de l’ordre du millimètre. Cela garantit un parallélisme parfait des faces inférieures et supérieures, et ainsi il n’y a plus à s’inquiéter de l’aplomb des blocs.

La pose est ainsi plus rapide, plus facile et ne requiert qu’un mince joint de colle de l’ordre de 3mm.

Autre avantage de la pose de la brique monomur à joint mince est qu’elle permet de limiter les ponts thermiques au niveau des joints et de réduire la consommation de liant-colle par rapport à la pose traditionnelle.

brique de murBrique exterieur monomur rectifiée en terre cuite.

Les étapes pour le montage d’un mur en briques monomur

1. Les fondations

Le mur doit reposer sur un support stable et solide (par exemple fondations type semelle filante ou radier).

2. Délimitez l’espace

Il s’agit de définir l’emplacement exact du mur.

Quelle que soit la méthode choisie, il s’agit d’être rigoureux : la 1ère rangée déterminera le bon alignement et l’aplomb de votre mur. Il faudra d’ailleurs vérifier celui-ci régulièrement, et ce dans les 3 dimensions.

La méthode usuelle consiste à tracer l’emplacement du mur à l’aide d’un cordeau de traçage bleu.

Afin de faciliter l’alignement des rangées suivantes, il est également possible d’installer un tasseau vertical à chaque extrémité du mur et de les relier avec un cordeau : au fur et à mesure de l’élévation, vous n’aurez qu’à remonter le cordeau le long des tasseaux.

3. Préparez le mortier pour la pose de la première rangée

Pour savoir comment réaliser du mortier : c’est par ici !

Le mortier ne sera nécessaire que pour l’assise du 1er rang : on prévoit donc une petite quantité ! Environ 2.5cm d’épaisseur (0.025m) à multiplier par la surface délimitée en m² et vous avez le volume nécessaire.

Ce mortier doit être hydrofuge afin de garantir une coupure de capillarité avec la fondation.

4. Déposez la couche de mortier

Déposez cette couche à l’intérieur du traçage bleu. Pour cela, on dépose sur la taloche une réserve de mortier, que l’on applique ensuite sur la surface à l’aide de la truelle. On « hachera » le mortier afin de garantir un accrochage suffisant.

Une épaisseur de 2,5cm est généralement recommandée. Réaliser une couche la plus homogène possible afin de ne pas avoir un mur en biais.

Certains fabricants proposent des platines qui permettent d’obtenir un niveau homogène de la couche de mortier.

5. Posez les 1ères briques

Comme souvent en maçonnerie, on commence par les extrémités.

Si aucun ferraillage n’est prévu, posez une brique standard à chaque extrémité du mur.

Dans la majorité des cas, il vous faudra poser une brique d’angle (aussi appelée brique poteau) présentant un trou pour le passage des fers verticaux.

Vérifiez le bon alignement dans les 3 dimensions et ajustez au maillet en caoutchouc si nécessaire.

6. Finissez la 1ère rangée

Continuez avec la pose des briques suivantes le long du tracé.

Puisqu’aucun espacement n’est prévu, il suffit de poser les briques les unes contre les autres.

Certains fabricants proposent des briques avec emboitements par tenons et mortaises, permettant un ajustement facile. Cela permet également d’assurer l’étanchéité en phase provisoire sans remplissage du joint vertical.

Pour la pose de la dernière brique, utiliser une brique sectionnée ou une brique accessoire (les fabricants proposent généralement des briques similaires aux briques de partie courante, mais en format ¼, 1/3 et ½ de leur longueur initiale).

S’il vous faut reboucher un interstice entre deux briques, il vous faudra réaliser un calfeutrement vertical et boucher l’interstice avec du mortier.

Selon les cas, on remplira éventuellement les joints verticaux entre briques par du mortier. Ce sera essentiellement en zone sismique, en angle, en tableau, ou pour les blocs qui resteront apparents.

7. Appliquez une couche de liant-colle sur le dessus du 1er rang

Préparez le liant-colle selon les indications fournies par le fabricant.

Pour vérifier la bonne consistance de ce dernier, déposez-en sur une truelle que vous inclinerez sur le côté. Si la colle adhère quelques instants, c’est que le mélange possède une consistance satisfaisante.

Nettoyez le dessus des briques creuses à l’aide d’une brosse afin d’assurer l’adhérence du liant, puis humidifiez la surface de collage.

Déversez le liant-colle dans le rouleau d’application et déroulez-le sur la rangée de briques.

Le rouleau permet ainsi d’appliquer rapidement des lignes de colle homogènes et d’épaisseur réduite.

On veillera à bien régler la largeur du rouleau par rapport à l’épaisseur de nos briques pour mur.

Recommandation : afin d’éviter le séchage du liant-colle avant d’avoir posé les briques, déroulez le liant sur 3 mètres maximum et déposez les briques aussitôt.

application colle brique monomurApplication du liant colle au rouleau.

8. Posez ensuite les rangées suivantes

Afin d’assurer la solidité du mur, il est recommandé de pratiquer une pose à joints décalés. On commence la pose d’un rang sur deux par une demi-brique : cela permet d’avoir un décalage d’un rang sur l’autre. Ce décalage doit être d’au minimum 1/3 de brique.

On commence donc la pose de la 2ème rangée par une demi-brique. Après avoir posé les briques, rempli les éventuels joints verticaux, et appliqué le rouleau-colle, on passe à la 3ème rangée et ainsi de suite selon la hauteur du mur.

monter un mur en briques monomurMonter un mur en briques creuses monomur.

9. Vérifiez régulièrement le positionnement

Contrôlez l’horizontalité avec un niveau placé dans les deux sens (longitudinal et transversal), ou le cordeau relié aux chevrons si vous avez retenu cette méthode.

La verticalité sera vérifiée au fil à plomb.

Utilisez un maillet en caoutchouc, ou outil similaire, pour repositionner les briques si nécessaire.

10. Pour les ouvertures et ferraillages éventuels

Il vous faudra éventuellement prévoir des ferraillages verticaux intermédiaires : on n’hésitera pas à utiliser les briques prévues à cet effet : les briques d’angles.

Dans le cas de ferraillages horizontaux, pour des fenêtres notamment, des briques spécifiques vous seront généralement proposés par le fabricant. Ces dernières, similaires aux briques d’angles, disposent d’un espace réservé au chainage.

11. Après le montage

On laissera sécher au minimum une semaine avant la pose d’un enduit.