Réaliser un mur de soutènement en bloc a bancher

Conseils pour réaliser un mur de soutènement en bloc a bancher

Qu’est-ce qu’un mur de soutènement ?

Le mur de soutènement est un mur vertical permettant de retenir la terre, pour préserver un terrain, un jardin, un chemin des éboulements et glissements de terrains en pente.

Un mur de soutènement doit être suffisamment solide pour résister à la pression et poussée de la terre. La technique utilisée pour réaliser le mur doit être adaptée à la hauteur de terre à soutenir.

L’utilisation du bloc à bancher pour réaliser un mur de soutènement

Les murs de soutènement peuvent être réalisés en pierres sèches, en moellons, en pierres de taille, en briques, mais également en béton armé. Pour construire des soutènements en béton armé, il est possible de réaliser le mur en béton banché (voiles en béton armé) ou d’utiliser des blocs à bancher (mur soutenement parpaing).

Le bloc à bancher, également appelé bloc de coffrage, bloc coffrant ou parpaing à bancher, est un bloc en béton préfabriqué en usine. Sorte de coffrage perdu, le mur est constitué d’un empilement de blocs montés à sec puis rempli de béton. La partie centrale de ce bloc est creuse. C’est ce qui le différencie du parpaing classique.

Les blocs à bancher peuvent être utilisés pour réaliser des murs de soutènement peu sensibles et de hauteur limitée (jusqu’à 1,20m de retenue de terre maximum).

La conception d’un mur de soutènement en bloc à bancher

La conception d’un mur de soutènement en bloc à bancher est une affaire de spécialiste. Elle doit être confiée à un bureau d’études de structure. Celui-ci effectuera un calcul de béton armé et vous remettra une note de calcul précisant notamment les dimensions et le ferraillage de la semelle de fondation à réaliser, la largeur du mur, le plan de ferraillage du mur.

Une fois la note de calcul en main, vous pouvez commencer le montage du mur.

A savoir que la semelle reçoit généralement un ferraillage très conséquent. Elle est, en général, plus large du côté où se trouve la terre à retenir. La semelle doit bien évidemment être solidarisée au mur grâce à des aciers de reprise verticaux.

Le ferraillage du mur de soutènement se compose de fers horizontaux placés dans les blocs de coffrage à tous les rangs ainsi que de fers verticaux plus ou moins espacés selon les consignes du bureau d’études (tous les 20 à 50 cm). Les aciers utilisés sont des fers tores de 10, 12 voire 14mm de diamètre selon les cas.

En fonction du projet, le bureau d’études pourra vous préconiser de mettre en place régulièrement (tous les 2 à 2,50m) des contreforts perpendiculaires au mur pour reprendre les poussées latérales.

Dans tous les cas, pour évacuer les eaux pluviales qui s’accumulent derrière le mur, il faut prévoir un système de drainage efficace. Pour ce faire, on peut par exemple mettre en place d’un drain en pied de mur et des barbacanes, sorte de tuyaux creux traversant le mur de part en part, disposées tous les mètres.

Principe de réalisation d’un mur de soutènement en blocs à bancher.

Les différentes étapes pour la réalisation d’un mur en blocs à bancher

Bon à savoir : La réalisation d’un mur en blocs à bancher doit s’effectuer conformément au DTU 20.1
  • Réalisation de la semelle de fondation.
    Besoin de conseils sur la réalisation des fondations ? N’hésitez pas à consulter notre article « Réaliser une fondation pour mur ».
  • Pose du premier rang de parpaings à bancher sur un lit de mortier. Les blocs doivent être enfilés sur les armatures verticales, et montés à bords verticaux jointifs. Pour chaque bloc posé, vérifiez le niveau, l’aplomb ainsi que l’alignement.
  • Poursuite du montage des rangs de blocs suivants. Les blocs doivent être montés avec un décalage minimal du tiers de la longueur du bloc entre chaque rangée.Vérifier régulièrement le niveau, l’aplomb ainsi que l’alignement de l’empilement de blocs.
  • Mise en place les aciers d’armature (chaînages horizontaux et verticaux) au fur et à mesure de l’avancement des rangées, en suivant le plan de ferraillage du bureau d’études.
  • Positionnement du coffrage d’arase.
  • Calcul de la quantité de béton nécessaire pour le remplissage des blocs. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à consulter notre page sur le « Calcul du volume de béton nécessaire pour réaliser votre ouvrage« .
  • Commande de votre béton de remplissage : c’est la partie la plus facile à réaliser : pour commander votre béton prêt à l’emploi pour bloc à bancher il vous suffit pour cela de remplir le formulaire de demande de devis présent sur notre site.Véritable alternative à la bétonnière, votre béton arrive tout prêt à être coulé.Le béton prêt à l’emploi est la garantie de chantiers de bétonnage plus faciles, plus rapides et plus tranquilles !
  • Mise en œuvre du béton : couler le béton dans les blocs. Le béton est coulé à l’aide d’un camion pompe dans les poches verticales des blocs de façon régulière en commençant par les angles.
Bon à savoir : Le montage des blocs de coffrage est généralement limité à une hauteur de coulage du béton de 1,50 m par jour. Si votre mur est plus haut, prévoyez d’échelonner les livraisons de votre béton.
  • Attendre 28 jours que le béton ait totalement durci avant de remblayer derrière votre mur en parpaings à bancher. Pour évacuer efficacement l’eau, le remblai doit être perméable. Effectuez un remblai drainant en remblayant avec des granulats achetés en carrière plutôt qu’avec la terre locale plus ou moins argileuse. On remblaiera par exemple par couches successives de 20 cm minimum de granulats de dimensions décroissantes : gravillons 20/40, puis gravillons 10/20 et terminer par une couche de sable 0/4mm.

 

Voilà, votre mur de soutènement en bloc à bancher est désormais terminé !

Vous l’avez compris, la construction d’un mur de soutènement en parpaing doit être réalisé en prenant de multiples précautions, notamment au niveau de sa conception. En effet de nombreux cas de fissuration, voire d’éboulement sont courants lorsque les murs n’ont pas été conçus en suivant les règles de l’art. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.