Faire du mortier pour jointoyer pierres/briques anciennes

Faire du mortier de jointoiement pour mur en pierres ou briques anciennes

Les choix des constituants et le dosage du mortier utilisé pour jointoyer ou rejointoyer un mur en pierre ou en briques anciennes dépend du type de support.

Voici comment faire du mortier de jointoiement de pierres ou briques anciennes.

1/ Le choix du liant

Pour ces travaux de maçonnerie, il est conseillé d’utiliser un mortier de chaux pour faire les joints.

Bien que plus résistant, le mortier de ciment n’est pas suffisamment perméable à la vapeur. Il est déconseillé car les maçonneries de pierres ou de briques anciennes ont besoin de respirer pour réguler l’humidité du mur.

De plus, la résistance du mortier doit être adaptée à celle du support.

jointoyer un mur en briquesJoint brique : le jointoiement d’un mur en briques à l’aide d’un fer à joints.

 

Le choix du type de chaux se fera en fonction de la nature de la pierre (tendre, ferme, dure).

Voici les chaux recommandées en fonction du type de support :

Type de supportChaux NHL 2Chaux NHL 3,5
  Pierre dure et ferme hourdée au mortier de chauxx
  Pierre de taille (tendre, dure ou ferme)x
  Pierre tendre hourdée au mortier de chauxxx
  Tuffeau hourdé au mortier de chauxxx
  Brique anciennex

 

Les chaux NHL 3,5 et NHL 2 sont des chaux hydrauliques naturelles produites par calcination de calcaire. Contrairement à la chaux aérienne, elles ont la propriété de faire prise au contact de l’eau et de durcir au contact de l’air. Leur résistance mécanique est adaptée aux supports.

Selon l’aspect final recherché, vous pouvez utiliser une chaux grise ou une chaux blanche. Les chaux blanches permettant de mettre en valeur la couleur naturelle du sable utilisé.

jointoyer un mur en pierresRéalisation des joints d un mur en pierres.

2/ Le choix du sable

Préférez utiliser du sable alluvionnaire, de granularité 0/1 ou 0/4mm selon l’épaisseur du joint et l’aspect final recherché.

Le sable doit être propre (non argileux) et relativement sec pour ne pas fausser les dosages.

Evitez les sables trop cru, déficients en fines, car ils conduisent à surdoser la chaux pour améliorer la maniabilité.

A l’inverse, évitez les sables contenant trop de fines (exemple : sables de carrière concassés), et notamment des fines argileuses, car le mortier demandera beaucoup d’eau ce qui conduira à un affaiblissement de sa résistance finale.

Le choix de la couleur du sable est important, d’autant plus si vous utilisez une chaux blanche qui révèlera sa couleur.

3/ Le dosage du mortier de chaux pour jointoyer un mur en pierres ou en briques anciennes

Voici le dosage indicatif pour le mortier chaux : entre 200 et 350 kg / m3 de chaux, soit 5 volumes de chaux pour 10 à 16 volumes de sable.

Le dosage de l’eau est fonction du type de chaux, du type de sable et de son humidité. Il s’effectue au jugé par ajout successifs.

4/ Le gâchage du mortier

Fabriquez le mortier à joint dans une auge, un seau ou une brouette.

faire du mortier dans une brouetteFaire du mortier dans une brouette.

Mélangez la chaux avec le sable sec à la truelle, puis l’on forme un cratère, dans lequel on verse progressivement la quantité d’eau nécessaire.

On mélange ensuite à la truelle et on ajuste la quantité d’eau pour obtenir un mortier de consistance plastique / ferme.