Faire du mortier pour monter un mur en pierre

Faire du mortier de montage pour mur en pierre

Le choix des constituants et le dosage du mortier utilisé pour monter un mur en pierre dépend du type de pierres, et notamment de leur dureté.

Voici comment faire du mortier de montage pour maçonner des pierres.

1/ Le choix du liant

Pour ce type de petits travaux de maçonnerie, il est conseillé d’utiliser un mortier de chaux pour hourder les pierres.

Bien que plus résistant, le mortier de ciment n’est pas suffisamment perméable à la vapeur. Il est déconseillé car les maçonneries de pierres ont besoin de respirer pour réguler l’humidité.

De plus, la résistance du mortier doit être adaptée à celle de la pierre.

Le choix du type de chaux se fera en fonction de la nature de la pierre (tendre, ferme, dure).

Pour déterminer la dureté de votre pierre vous pouvez faire le test suivant : si la surface se raye facilement et que l’eau est vite absorbée (en une seconde environ), la pierre est tendre à très tendre. Si l’eau met quelques secondes à disparaître, la pierre est considérée comme demi-ferme ou ferme. Si une pointe de clou entame à peine le matériau et que l’eau la pénètre faiblement, la pierre est dure. Enfin, si l’outil ne marque pas et que l’eau reste en surface ou ruisselle, la pierre est très dure.

Exemple de pierres calcaires tendres et fermes : Tuffeau, Anstrude, Richemont.

Exemple de pierres dures : granite, basalte, silex, grès.

Voici les chaux recommandées en fonction du type de pierres à assembler :

Type de pierreChaux NHL2Chaux NHL3,5Chaux HL5
  Tuffeauxx
  Craiexx
  Pierre calcaire (Bourgogne, …)xx
  Pierre de silex ou meulièrexx
  Galetsxx
  Granit, grès, gneiss, basaltexx
  Pierre de Saint-Maximinx
  Brique ancienne pleinexx

Les chaux NHL 3,5 et NHL 2 sont des chaux hydrauliques naturelles produites par calcination de calcaire. Contrairement à la chaux aérienne, elles ont la propriété de faire prise au contact de l’eau et de durcir au contact de l’air. Leur résistance mécanique est adaptée aux supports.

La chaux HL est une chaux hydraulique fabriquée par mélange de chaux et de ciment.

monter un mur en pierre avec du mortier de chauxMonter un mur en pierre avec du mortier de chaux.

 

2/ Le choix du sable

Préférez utiliser du sable alluvionnaire, de granularité 0/4mm, propre et relativement sec pour ne pas fausser les dosages.

Evitez les sables trop cru, déficients en fines, car ils conduisent à surdoser la chaux pour améliorer la maniabilité.

A l’inverse, évitez les sables contenant trop de fines (exemple : sables de carrière concassés), et notamment des fines argileuses, car le mortier demandera beaucoup d’eau ce qui conduira à un affaiblissement de sa résistance finale.

3/ Le dosage du mortier de chaux pour mur en pierre

Le dosage mortier chaux est lui aussi fonction du type de pierres :

Mortier : dosage à pratiquer pour le mortier de chaux

  • Pour les pierres dures : entre 350 et 400 kg / m3 de chaux, soit 5 volumes de chaux pour 9 à 10 volumes de sable.
  • Pour les pierres fermes : entre 250 et 350 kg/m3 de chaux, soit 5 volumes de chaux pour 10 à 12 volumes de sable.
  • Pour les pierres tendres : entre 200 et 300 kg / m3 de chaux, soit 5 volumes de chaux pour 12 à 16 volumes de sable.

 

De la même façon que l’on effectue le dosage que béton, vous pouvez doser les constituants de votre mortier à l’aide de seaux de maçon en plastique de 10 litres.

Sachez aussi que si vous ne voulez pas vous embêter à doser et faire le melange chaux sable, il existe du mortier prêt à l’emploi en sacs de 25 kg ou 35 kg (mortier de chaux tout pret ou mortier bâtard  sec prêt à gâcher).

Le dosage de l’eau est fonction du type de chaux, du type de sable et de son humidité. Il s’effectue au jugé par ajout successifs. L’objectif étant d’avoir un mortier de consistance relativement souple, onctueux et non liquide. Il doit coller à la truelle quand on en dépose sur celle-ci et qu’on l’incline légèrement.

4/ Le gâchage du mortier

Le gâchage du mélange peut se faire de 3 manières selon la quantité à préparer :

  • Dans une auge ou dans une brouette si vous voulez faire des petites quantités (mettre en œuvre quelques litres de mortier) : on mélange d’abord les constituants secs à la truelle, puis l’on forme un cratère, dans lequel on verse progressivement la quantité d’eau nécessaire. On mélange à la truelle, en hachant avec la lame de celle-ci.
  • Dans un bac à gâcher pour une quantité plus importante : le gâchage se fait de la même façon que dans une auge, on peut utiliser une pelle plutôt que la truelle.
  • A la bétonnière : dans la cuve en mouvement, versez au moins 10 litres d’eau afin de tout humidifier. Versez le sable puis ajoutez la chaux, qui doit se délayer et se répartir uniformément avec et le sable. Puis, tout en surveillant la consistance, incorporez le reste du volume d’eau.

gâcher du mortierMélange de sable et de chaux pour préparer du mortier dans une brouette.