Construire un mur en pierre

Comment monter un mur en pierres maçonnées

De nos jours, la pierre reste largement utilisée pour réaliser des aménagements extérieurs tels que murs et murets, car elle séduit par son aspect authentique et sa durabilité.

Si le montage d’un mur en pierre est un travail de maçonnerie classique, cela reste une tâche qui requiert de nombreuses précautions et qui ne s’improvise pas.

Vous souhaitez construire un muret en pierres maçonnées ou un mur extérieur ? Suivez le guide !

 

Les étapes pour le montage d’un mur extérieur en pierres maçonnées

Etape n°1 : creuser les fondations

Les fondations servent à ancrer le mur dans le sol, et ainsi faire un ouvrage solide et durable.

Délimitez vos fondations à l’aide de piquets de de cordeaux. Creuser une tranchée (fouille) à un minimum de 40 cm de profondeur. La largeur des fondations correspond généralement à l’épaisseur du mur majorée de 30cm. Réalisez une semelle de fondation en béton armé (utilisez des fers à béton).

Voir ici notre article détaillant la réalisation d’une semelle de fondation pour mur.

Veillez à ce que vos fondations soient bien de niveau, pour avoir une bonne base pour commencer le montage du mur.

Laissez sécher vos fondations en béton au minimum 7 jours avant de commencer à monter le mur.

 

fondatin d'un mur en pierre

Coulage d’une semelle de fondation.

Etape n°2 : triez les pierres à disposition

Si vous utilisez des pierres naturelles et donc irrégulières, il est recommandé de les trier pour gagner du temps lors de la pose car selon leur forme les pierres ne seront pas utilisées de la même façon.

Triez les pierres en fonction de leur taille :

  • Les pierres les plus longues serviront pour former l’épaisseur du mur et assurer sa stabilité.
  • Les pierres les plus belles pour la façade visible du mur.
  • Les pierres les plus régulières pour former les angles du mur.
  • Les pierres les plus petites au centre du mur seront utilisées au centre du mur, pour combler les espaces vides et ainsi économiser le mortier.

 

Une fois les pierres triées et les fondations sèches, vous pouvez débuter la construction du mur de pierre.

 

Etape n°3 : montez le mur en pierre

Voici la démarche à suivre pour l’élévation du mur.

a/ Délimitez

Commencez par poser des piquets et des cordeaux pour matérialiser les deux côtés du futur mur. Cela vous permettra de le délimiter et vérifier rapidement son niveau lors du montage.

b/ Préparez du mortier de montage

Utilisez un mortier de chaux pour hourder les pierres.

Evitez de monter un mur en pierre avec du ciment. Bien que plus résistant, le mortier de ciment est déconseillé car les maçonneries de pierres ont besoin de respirer pour réguler l’humidité. De plus, la résistance du mortier doit être adapté à celle de la pierre.

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à lire notre article sur le dosage et la fabrication du mortier de montage pour mur en pierre.

c/ Déposez la première couche de mortier

Sur la surface ainsi délimitée, déposez un lit de mortier de quelques centimètres d’épaisseur (2 à 3 cm environ).

d/ Posez la première rangée de pierres

  • Commencez par une extrémité. Déposez la pierre d’angle et tapez-la délicatement avec un maillet en caoutchouc pour bien l’asseoir dans le lit de mortier et améliorer l’adhérence du mortier.
  • Poursuivez la pose en travaillant sur les deux faces du mur.

faire un mur en pierre maçonnéPose de la première rangée de pierres.

  • Les pierres doivent être posées dans le sens de la longueur le long du mur.
  • Pour les pierres extérieures, placer la face la plus plane de la pierre vers l’extérieur.
  • Les pierres doivent être enrobées de mortier afin qu’il ne puisse s’établir entre elles aucun contact direct.
  • En fonction de l’épaisseur de votre mur, il faudra deux à trois pierres pour remplir l’épaisseur du mur.
  • Utilisez les plus petites pierres pour remplir les trous au centre de chaque rangée.
  • Bien caler les pierres dans le mortier à l’aide du maillet.

e/ Remplissez les joints verticaux

Une fois la première rangée posée, remplir des joints verticaux par du mortier que l’on applique à la truelle, en s’aidant de la taloche pour ne pas déborder sur les côtés.

f/ Appliquez une nouvelle couche de mortier

  • Verser du mortier au centre du mur afin que le mélange s’insère entre les pierres.
  • Aider à faire pénétrer à l’aide de la truelle.
  • Quand tout est bien rempli, recouvrir de mortier le dessus des pierres.
  • Cette couche va servir d’assise au rang suivant.

monter un mur en pierreVerser une seconde couche de mortier au centre du mur.

g/ Posez les rangées suivantes

  • Continuez de la même façon rangée par rangée.
  • D’un rang sur l’autre, veillez à décaler les joints entre les pierres, pour assurer la solidité de l’édifice.
  • Il est recommandé de monter un mur en pierre par levées successives d’environ 50 cm de haut par jour. Il ne faut pas monter trop de rangées d’affilée sous peine que le mur ne se déforme et ne s’écroule sous son propre poids. Selon le poids des pierres utilisées, il faut limiter la pose à seulement trois à cinq rangées par jour, afin de permettre au mortier de durcir suffisamment.

h/ Vérifiez régulièrement le positionnement

  • On contrôlera l’horizontalité régulièrement, à l’aide d’un niveau à bulle ou bien en ajustant la hauteur du cordeau avec la hauteur du muret.
  • La verticalité sera vérifiée au fil à plomb.
  • Repositionner les pierres si nécessaire à l’aide du maillet.

i/ Grattez les joints

  • Dès que le mortier des premiers rangs commence à prendre, grattez légèrement des joints sur les faces vues du mur à l’aide d’une brosse métallique ou d’un fer à joint.
  • Grattez entre les pierres sur une profondeur de 1 à 2cm pour laisser l’espace nécessaire pour les futurs joints de finition.

 

Etape n°4 : Terminez le dessus du mur

Une fois le mur élevé à la hauteur souhaité, différentes finitions sont possibles pour finir le couronnement (ou chaperon) situé sur le dessus du mur :

  • Si vous désirez un dessus de mur plat, sélectionnez des pierres assez plates pour la dernière rangée, puis appliquez dessus une couche de mortier que vous lisserez à la truelle.
  • Si vous voulez un dessus de mur au rendu plus naturel, vous pouvez poser des pierres de tailles différentes dans le sens vertical sur la dernière couche de mortier.
  • Vous pouvez également coiffer le dessus du mur avec des tuiles canal pour une meilleure évacuation de l’eau de pluie.

Etape n°5 : faites les joints

a/ Humidifiez le support la veille

b/ Préparez du mortier de jointoiement

Privilégiez un mortier de chaux hydraulique naturelle pour réaliser vos joints.

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à lire notre article sur le dosage et la fabrication du mortier de jointoiement pour mur en pierre.

c/ Appliquez le mortier de jointoiement

  • Appliquer par « beurrage » le mortier de jointoiement.
  • Procéder au serrage des joints frais à l’aide d’une langue de chat une fois les joints beurrés à fleur des pierres.

faire les joints d'un mur en pierreJointoiement d’un mur en pierre.

d/ La finition des joints

  • Brosser délicatement les joints à l’aide d’une brosse métallique souple ou d’une brosse en chiendent dès que le mortier est durci mais encore friable.
  • La finition brossée permet de faire apparaître les pierres et les grains de sable du mortier.
  • Il ne faut pas que le mortier « bourre » dans la brosse.
  • Nettoyer le mur par balayage après le brossage des joints afin d’enlever les restes de mortier déposés sur les pierres en saillies.
  • Quelques jours après, il est possible de procéder à un nettoyage à l’eau claire.

brosser les joints d'un mur en pierreBrossage des joints.