Le dosage d’un mortier de chape

Le bon dosage pour faire du mortier de chape

 

Le mortier est à la base de nombreux travaux de maçonnerie, notamment les chapes.

Le mortier pour chape est un mélange de ciment, de sable, d‘eau, éventuellement d’adjuvant et de fibres.

Cet article présente les dosages préconisés pour faire soi-même une chape de mortier, à la main ou à la bétonnière.

 

Quelques rappels sur les chapes

Une chape est une couche de mortier à base de liant hydraulique (ciment la plupart du temps).

Elle peut être renforcée par un treillis soudé en fonction du type et de la destination.

Cependant la chape n’est pas structurelle. Elle complète le gros œuvre (exemple : dalle de béton) sur lequel elle repose soit directement, soit avec interposition d’une couche intermédiaire de désolidarisation ou d’isolation.

Une chape est destinée soit à rester brute, soit à être recouverte par un revêtement (carrelage, parquet flottant ou collé, sol souple, résine…) suivant la destination du local.

 

Rôle de la chape :

  • Elle assure la finition de la dalle : mise à niveau, profil (forme de pente éventuelle) et régularité de surface.
  • Elle sert de support aux revêtements de sol ou aux revêtements d’étanchéité.
  • Elle transmet les charges au support, compte tenu de la couche intermédiaire éventuelle (ex : isolant). Pour cela elle doit être suffisamment résistante.
  • Le cas échéant, elle participe à l’isolation acoustique et/ou thermique des locaux.

 

faire une chapeMise en place d’une chape.

 

Les différents types de chapes

Il existe 3 principaux types de chapes détaillés dans le DTU 26.2 :

  • Chape rapportée adhérente : ouvrage en mortier réalisé en adhérence directe avec le support (dalle de béton).
  • Chape désolidarisée : une couche de désolidarisation (polyane) est placée entre le support (dalle béton) et la chape.
  • Chape flottante : une sous couche isolante (thermique et/ou phonique) est placée entre le support (dalle béton) et la chape.

 

Le mortier de chape permet également de réaliser les travaux de scellement de carrelage suivant la technique de pose sur chape fraîche (pose scellée) suivant le DTU 52.1. Elle est de moins en moins pratiquée (car trop de sinistralité) au profit de la « pose collée », qui consiste à appliquer de la colle à carrelage sur la chape durcie et/ou sur le carrelage, avant de « coller » le carreau.

 

Choix des matériaux pour faire du mortier de chape

Le sable

Utiliser un sable à maçonner propre, non argileux, de classe granulométrique 0/4 mm.

L’emploi de sable à lapin ou de sablon est proscrit, ainsi que celui du sable de dune non lavé.

 

Le liant

Les liants hydrauliques sont des ciments conformes à la norme ciment NF EN 197-1.

Les ciments utilisables sont :

  • Ciments CEM I de classe 42,5 N ; 42,5 R ; 52,5 N ; 52,5 R ;
  • Ciments CEM II/A ou B de classe 32,5 N ; 32,5 R ; 42,5 N ; 42,5 R ; 52,5 N ;
  • Ciments CEM III/A de classe 42,5 N ou 52,5 L ;
  • Ciments CEM V/A de classe 32,5 N ou 42,5 N.

 

L’eau

L’eau utilisée doit être propre. L’eau potable et l’eau pluviale conviennent.

 

Les adjuvants

Des adjuvants peuvent éventuellement être ajoutés au mortier pour améliorer certaines de ses propriétés :

  • Plastifiant – réducteur d’eau : permet d’augmenter la plasticité du mortier, de diminuer la quantité d’eau et ainsi d’améliorer sa résistance.
  • Hydrofuge de masse : permet d’améliorer la résistance à la pénétration de l’eau du mortier.
  • Retardateur de prise : permet d’augmenter la durée d’utilisation du mortier à l’état frais.

 

Les fibres

Elles sont vendues par sachet pré dosé à ajouter directement dans la bétonnière au moment de la fabrication.

Il existe différents types de fibres utilisables pour les mortiers ciments :

  • Les fibres non structurelles : ce sont des fibres micro synthétiques, qui permettent de limiter le retrait (et donc le risque de fissuration) au jeune âge (les 24 premières heures) de la chape. Attention ces fibres n’ont aucun rôle structurel, elles n’améliorent pas la résistance du mortier.
  • Les fibres structurelles : ce sont des fibres macro synthétiques ou des fibres métalliques. Elles agissent contre la fissuration. Attention seules les fibres bénéficiant d’un avis technique du CSTB permettent de se substituer au treillis de carreleur utilisé dans les cas suivants : chape flottante dans les locaux à faibles sollicitations et chape désolidarisée dans les locaux à sollicitations modérées.

 

Le calcul du dosage du mortier de chape

Le DTU 26.2 impose les dosages en liant suivants pour les mortiers fabriqués sur chantier, en fonction du type de local :

 

Type de local en fonction de la sévérité d’usage
Locaux à faibles sollicitationsLocaux à sollicitations modéréesLocaux à fortes sollicitations
Dosages moyens en ciment du mortier fabriqué sur chantier300 +/- 50 kg par m3 de sable sec*325 +/- 50 kg par m3 de sable sec*Non autorisé

* La fourchette de +/-50 kg/m3 correspond aux incertitudes de dosage sur le chantier par rapport à l’humidité du sable.

** Les locaux à faibles sollicitations sont assimilés aux locaux P2 ou P3 du classement UPEC. Ce sont ceux à usage pédestre et activités humaines usuelles, tels que locaux d’habitation, bureaux, boutiques, salles de classe, etc.

*** Les locaux à sollicitations modérées sont assimilés aux locaux P4 du classement UPEC. Ce sont ceux à usage pédestre et subissant des sollicitations mécaniques de roulage, tels que les galeries commerciales, etc.

**** Les locaux à fortes sollicitations sont assimilés aux locaux P4S du classement UPEC. Ce sont ceux soumis à des charges statiques ou dynamiques importantes, tels que les cuisines collectives, hall d’aéroport ou de gare, etc.

 

Le tableau suivant présente les dosages mortier ciment conseillés (calcul mortier selon volume d’eau , volumes de sable, volume de ciment) sur lesquels vous pouvez partir sur vous voulez faire votre mortier de chape à la bétonnière :

Type de chapeMortier dosage équivalentCimentSableEauVolume de mortier frais
 Chape à revêtir300 kg de ciment par m3 de sable sec1 sac de 35 kg12 seaux de maçon de 10 litres17 litres d’eau environ120 litres environ
 Chape finie350 kg de ciment par m3 de sable sec1 sac de 35 kg10 seaux de maçon de 10 litres17 litres environ100 litres environ

Les proportions mortier présentés dans le tableau ci dessus sont donnés à titre indicatif et peuvent varier suivant la provenance des matériaux et leur teneur en eau.

Fabrication du mortier

Lorsqu’on a besoin de grandes quantités, on peut se faire livrer du mortier prêt à l’emploi en camion toupie.

Sinon on peut utiliser du mortier prêt à l emploi en sac de 25 kg ou 35 kg, ou alors si vous voulez faire vous-même son propre mélange vous pouvez acheter les constituants séparément (sac de ciment et sac ou big bag de sable).

faire du mortier de chapeFabrication du mortier de chape à la bétonnière. 

 

Pour des quantités moyennes, il est possible de gâcher le mortier à la bétonnière comme le béton. Pour des petites quantités, on peut faire du mortier à la main à l’aide d’une pelle (au sol ou dans un bac à gâcher) ou à l’aide d’une truelle dans une auge ou une brouette, ou bien encore dans un seau à l’aide d’un mélangeur électrique.

Besoin de plus d’informations sur la fabrication du mortier ou sur la preparation du mortier ? N’hésitez pas à consulter notre article « Faire du béton ou du mortier à la main ».

 

Cet article vous a-t-il été utile ?