Coffrages de chantier

Les coffrages de chantier

A quoi sert le coffrage ?

Une propriété essentielle du béton est sa moulabilité. En effet le béton frais est capable d’épouser la forme dans laquelle il est coulé.

Sur chantier, les formes utilisées pour couler le béton sont des coffrages. Spécifiquement pour les éléments verticaux tels que le voiles, poteaux, murs, ces coffrages sont appelés des banches, d’où l’appellation de « béton banché ».

Le coffrage est un outil essentiel en matière de réalisation d’ouvrages en béton. Il sert à contenir le béton frais en attendant qu’il prenne et qu’il durcisse, et à donner des formes, voire des textures, aux ouvrages.

Caractéristiques recherchées pour les coffrages

Si le coffrage dépend de l’ouvrage à réaliser et du nombre de ses réemplois, on peut néanmoins dégager un certain nombre d’exigences communes qu’ils doivent satisfaire :

  • Rigidité : un coffrage ne doit pas se déformer sous l’effet de la pression du béton et lors de la vibration. Le respect des dimensions de l’ouvrage en dépend.
  • Etanchéité : un coffrage est constitué par la juxtaposition de panneaux ou d’éléments. Si les joints ne sont pas étanches, ils laisseront passer la laitance du béton ce qui engendrera des défauts d’aspects sur les parois coffrées (nids de cailloux, problème de teinte et de texture). C’est pourquoi il est important de soigner l’étanchéité du coffrage, notamment dans le cas de bétons destinés à rester apparents.
  • Etat de surface : le béton va totalement épouser le coffrage. Tout défaut de surface présent sur le coffrage se retrouvera donc en négatif sur les parois coffrées de l’ouvrage. Ces défauts peuvent être des trous, des impacts, des têtes de vis ou de boulon, des désaffleurements, etc…

Les différents types de coffrage

Pour faire un coffrage, on peut utiliser des éléments en bois, en métal, en plastique, ou bien des bandes d’éléments modulaires appelées calepinage.

  • Coffrages en bois :
    Matériau sciable et clouable, les bois est le matériau le plus utilisé pour la réalisation de coffrages.
    On utilise des planches de coffrage rigides et épaisses, du type bastaings (épaisseur de 27 à 40mm) pour éviter leur déformation. Pour plus d’informations n’hésitez pas à lire notre article sur la planche de coffrage.
    Le bois utilisé doit être exempt de tanin, sec et stabilisé. Les caractéristiques du bois se modifiant au cours du temps (porosité, usure, humidité), le nombre de réemploi des planches de bois est limité.
    Pour les surfaces importantes et planes, le coffrage est réalisé en panneaux de bois en contreplaqué bakélisé (contreplaqué filmé et imperméable) d’épaisseur 16 à 19mm. Ce dernier est très employé pour réaliser les coffrages car sa surface lisse permet d’obtenir une meilleure qualité de parement, et sa surface imperméable lui procure une plus grande longévité.
  • Coffrages métalliques :
    Les coffrages en acier sont très utilisés par les entreprises du bâtiment, pour réaliser les éléments répétitifs (voiles, planchers). Ils permettent de rationaliser la mise en œuvre du béton et d’optimiser les cycles de coffrage/décoffrage.
    Plus chers à l’achat qu’un coffrage en bois, leur possibilité de réemploi est bien plus importante.
    Grâce à la mise en place de raidisseurs, ils permettent de réaliser des éléments de grandes surfaces et de grandes hauteurs.
    Bien qu’ils soient lourds, les coffrages en métalliques ont été petit à petit évolués vers de plus petits éléments modulaires et facilement assemblables.
    S’ils sont bien entretenus et bien préparés (nettoyés et huilés), les coffrages métalliques permettent d’obtenir des parements de très bonne qualité.
    Du fait de leur grande rigidité, ils sont parfaitement adaptés à la vibration externe du béton (mise en place de vibreurs sur les banches).
  • Coffrages en plastique :
    Les coffrages en plastique sont utilisés pour réaliser la peau du coffrage, car ils permettent d’obtenir des parements de qualité et sont facilement démoulables. Pour les éléments verticaux, ils sont intéressants lorsqu’on veut créer des reliefs esthétiques sur les parements, grâce à des matrices thermoformés en PVC ou en polyéthylène.
    Le plastique est aussi utilisé pour réaliser des coffrages modulaires de petites dimensions pour réaliser les murs, les poteaux, les poutres, etc… Faciles à assembler, ces éléments sont parfaitement adaptés aux petits chantiers car ils sont facilement manipulables à la main sans engin de manutention.
    Plus spécifiquement pour les dalles extérieures, il existe des coffrages en plastiques ultra flexibles qui permettent de réaliser des dalles de contours courbes.

coffrage plastique flexible PVCPlage de piscine réalisée avec un coffrage en plastique flexible.

  • Calepinage :
    Ce terme désigne un coffrage constitué de bandes d’éléments modulaires décoratifs de type pierre naturelle, pavés béton, brique, ou tout autre élément décoratif.
    Les calepinages sont largement utilisés pour réaliser les coffrages des dalles extérieures en béton décoratif. En plus de servir de coffrage et d’être décoratif, le calepinage offre également les avantages suivants :
    • Il peut faire office de joint de retrait.
    • Il facilite la mise en œuvre du béton, en permettant le déplacement des ouvriers sur le chantier.
    • Il rompt la monotonie des surfaces importantes.
    • Il renforce les contrastes et règle les rythmes des couleurs.
    • Il reprend les lignes des bâtiments (façades, toitures, …)
    • Il facilite, le cas échéant, l’accès aux réseaux enterrés.

calepinage en pavés décoratifsExemple de calepinage en pavés décoratifs.

La préparation des coffrages

Voici les différentes étapes pour la préparation des coffrages :

  1. Positionnement, mise à niveau, assemblage et vérification de la stabilité.
  2. Vérification de l’étanchéité + mise en place éventuelle de joints.
  3. Nettoyage : enlever toute source de pollution du béton (eau stagnante, débris, déchets) et nettoyer la surface du coffrage (enlever toute trace de béton adhérent).
  4. Huilage : appliquer une huile de démoulage sur les parois du coffrage. Cette huile, qui doit être adaptée au type de coffrage, a pour but de faciliter le démoulage en limitant l’adhérence du béton et d’augmenter la qualité des parements (homogénéité, teinte et bullage). L’application de l’huile de décoffrage doit être faite de façon régulière en film mince, sans défaut ni excès. Le mieux étant d’utiliser un pulvérisateur spécifique.