Comment bien choisir les fondations de son ouvrage ?

Comment choisir sa fondation beton ?

Véritable jonction entre le sol et la structure, les fondations jouent un rôle essentiel pour tout ouvrage. Pour réaliser une construction durable, les fondations doivent être adaptés à l’ouvrage et doivent reposer sur un sol stable. Il convient donc de bien sélectionner le type de fondation à réaliser en fonction de son projet et de son terrain.

Les différents types de fondations

Les fondations assurent la transmission et la répartition des charges supportées par l’ouvrage dans le sol.

Il existe deux principaux types de fondations :
– les fondations superficielles ;
– les fondations profondes.

La distinction est fonction de la largeur et de la profondeur de la fondation.

Distinction fondations superficielles et fondations profondesDistinction entre les fondations superficielles et les fondations profondes.

Les fondations superficielles

Ce sont les plus courantes. Elles sont adaptées aux terrains suffisamment porteurs, lorsque le sol de résistant est situé à moins de 3 mètres de profondeur. Elles sont peu profondes et sont idéales pour les constructions légères (fondation pour la construction d’une maison par exemple).
Il faut savoir que les fondations superficielles sont réalisées conformément au DTU 13.1.

Elles sont de trois types :

  • La semelle isolée : placée sous un poteau, elle reprend des charges concentrées. De forme carrée ou ronde, sa longueur est ≤ 5 x sa largeur. Elle est utilisée pour réaliser les fondations des bâtiments à structure poteaux/poutres. Les semelles isolées sont généralement associées à des longrines de fondation, sorte de poutres liaisonnant les semelles isolées qui sont placées sous les murs.
  • La semelle filante (ou continue) : cette semelle de fondation est mise en place sous les murs porteurs pour supporter le poids et donc assurer la stabilité de la structure. Largement utilisée pour réaliser les fondations de maison ou la fondation d’un mur en parpaing, elle reprend des descentes de charge non concentrées. Dimensions :
     Longueur > 5 x largeur
     Largeur minimale : 40 cm
     Hauteur minimale : largeur – épaisseur du mur.
  • Le radier de fondation : c’est une dalle porteuse continue de béton armé coulée à même le sol, qui sert d’assise stable à l’ensemble de la construction et également de plancher bas. La totalité de la surface au sol est donc sollicitée. Le radier répartissant les charges sur une plus grande surface comparativement à la semelle filante.

Les fondations profondes

Lorsque le terrain superficiel très compressible (constitué par exemple par de la vase, du sable, ou de la tourbe) ou qu’il n’a pas la portance suffisante pour reprendre les charges de la structure, il est nécessaire de réaliser des fondations profondes.

On appelle ainsi des fondations dont la profondeur dépasse 3m. Pouvant être coûteuses, on les retrouve généralement sous des ouvrages importants (bâtiments de plusieurs étages, ouvrages de génie civil, etc…).

Les fondations profondes sont réalisées conformément au DTU 13.2.

Voici les principaux types :

  • Les pieux : ce sont des fondations minces et élancées utilisés pour transmettre des charges en profondeur lorsque l’utilisation de fondations superficielles n’est pas économique ou impossible.
  • Les micro-pieux : pieu de diamètre inférieur à 250 mm.
  • Les puits : plus larges et moins profonds que le pieux.

Comment choisir sa fondation ?

Construire une maison individuelle amenant peu de charges sur un sol de moyenne qualité peut convenir. La construction d’un immeuble demande un sol de meilleure qualité qu’il faut chercher plus profond. La profondeur et la nature du terrain influent beaucoup sur le prix des fondations, il est nécessaire de faire une étude précise.

Se renseigner sur le sol

La première démarche consiste à se renseigner préalablement afin de recenser les risques (inondation, glissement ou tassement de terrain, présence d’ancienne marnière, séismes, etc…).

Effectuer pour cela une enquête de voisinage.

Consulter également le Plan de Prévention des Risques (PPR) disponible auprès des services techniques municipaux.

Réalisez une étude de sol

L’étude de sol n’est pas obligatoire pour les maisons individuelles, sauf si votre terrain est situé les zones argileuses dont le sous-sol est soumis à des phénomènes de retrait-gonflement.

L’étude de sol est cependant fortement conseillée. Pourquoi ? Car si la maison est construite sur un sol instable et où les fondations n’ont pas été conçues pour ce type de sol, les dommages peuvent être importants.

Elle est réalisée par un bureau d’études géotechnique.

Elle consiste dans un premier temps à faire une reconnaissance de sol.
Pour reconnaitre un sol on réalise une campagne de sondage directement fait dans votre terrain. Cette phase permet d’extraire des échantillons du sous-sol. Ces échantillons de sol sont ensuite caractérisés par des analyses en laboratoire.

Cette phase de reconnaissance du sol permet :

  • de caractériser la couche d’assise : sa position (profondeur), sa contrainte admissible, son comportement (tassement) ;
  • de déterminer la position de la nappe phréatique.

Une fois la reconnaissance du sol effectuée, le bureau d’étude détermine le type de fondations adapté à votre ouvrage et effectue leur dimensionnement.

Un rapport vous est finalement remis présentant les recommandations du bureau d’études en matière de fondations.

Choisir un type de fondation adapté

En fonction de tous les critères définis précédemment il convient de choisir le type de fondation le mieux adapté à votre projet de construction pour limiter les tassements.

Dans quel cas réaliser une fondation semelle filante ?

Pour réaliser les constructions légères (exemple : maison, garage, extension) situées sur un bon terrain (stable et portant). La mise en œuvre de ce type de fondation est simple et leur coût est faible.

Dans quel cas réaliser une fondation radier ?

Lorsque le terrain n’est pas assez stable pour que les murs porteurs puissent reposer sur une simple semelle filante (exemple : zones gorgées d’eau, sol argileux ou marneux).

Dans quel cas réaliser des fondations profondes de type pieux ?

Lorsque le sol résistant se trouve à une très grande profondeur ou dans le cas d’une structure très importante. Ces fondations sont réalisées par des professionnels. Elles sont coûteuses et nécessitent des matériels spéciaux.

N’hésitez pas à faire appel à un bureau d’études géotechnique pour déterminer quel type de fondation est adapté à votre ouvrage.

Quelle profondeur pour mettre ma fondation hors-gel ?

Le risque de gel : le gel agit sur le sol en transformant l’eau contenue dans ce sol en glace. La glace occupant un volume plus important que l’eau, cela provoque un gonflement de la couche superficielle du sol et des fissures dans le gros œuvre. Lors du dégel des vides vont se créer dans le sol entraînant un tassement du sol et de la fondation.

Il est donc nécessaire que le sol d’assise de la fondation situé au niveau inférieur de la semelle soit à une profondeur suffisante pour qu’il ne gèle pas.

 

Attention : c’est le sol d’assise de la fondation que l’on doit mettre hors gel.

 

Cette profondeur hors gel varie suivant les régions et la nature du sol, elle est de l’ordre de 50 cm sous climat océanique (par exemple en Bretagne) et peut dépasser 1 m en montagne.

Profondeur pour mise hors gel des fondationsProfondeur minimale requise pour la mise hors gel des fondations.

Quel béton pour ma fondation ?

Avant de couler votre béton de fondation, il est nécessaire de mettre en place dans le fond de fouille une couche de béton de propreté afin de ne pas souiller les armatures. Ce type de béton est dosé à 150 kg/m3 (comprenez 150 kg de ciment par mètre cube de béton).

Ensuite, pour réaliser vos fondations il est recommandé d’utiliser un béton prêt à l’emploi conforme à la norme NF EN 206/CN.

De plus il conviendra de respecter un dosage en ciment minimal. Le dosage beton fondation est prescrit dans le DTU 13.11 (dtu fondations superficielles, anciennement DTU 13-11) ou le DTU 13.2 (cas des fondations profondes).

Vous souhaitez obtenir un devis pour du béton de fondation ? C’est très simple : remplissez en quelques clics le formulaire de demande de devis sur notre site.