Epaisseur d’une dalle béton

Quelle est l’épaisseur minimale d’une dalle béton ?

Un paramètre clé pour la durabilité de l’ouvrage

Pour réaliser une dalle béton durable, il est impératif de respecter les règles de l’art au niveau du choix de l’épaisseur. L’épaisseur minimale à prévoir est tout aussi importante que la qualité du béton à mettre en œuvre, que la qualité du support sur lequel vous allez réaliser votre ouvrage, ou bien encore que le type d’armatures mises en place pour renforcer votre ouvrage.

Si l’épaisseur est insuffisante, il est fort probable que votre dalle, trop fine, fissure rapidement du fait de sa résistance insuffisante au regard des charges pouvant être appliquées à sa surface.

Comment déterminer l’épaisseur d’une dalle béton ?

L’épaisseur minimale à respecter pour une dalle de béton dépend principalement du type d’ouvrage et des sollicitations (charges, trafic) qu’il devra reprendre. A titre d’exemple, l’épaisseur d’une dalle de garage sera plus importante que l’épaisseur d’une dalle de terrasse.

Il faut également avoir en tête que la qualité du béton, la qualité de la plate-forme, et le type d’armatures de renforts utilisées peuvent influencer l’épaisseur minimale à respecter. Concernant ces trois derniers points, il convient de respecter les règles de l’art suivantes pour ne pas compliquer le choix de l’épaisseur :

  • Qualité du béton (notamment le dosage du béton et sa classe de résistance) : pour les dalles courantes un béton de classe de résistance C25/30 est généralement utilisé.
  • Qualité de la plate-forme : la plate-forme constitue le support sur lequel vous allez réaliser votre dalle. Elle est constituée par le sol éventuellement renforcé par une couche de forme (grave 0/31.5 de carrière). La plate-forme sur laquelle vous allez réaliser votre dalle doit :
    • présenter une portance suffisante (le passage d’un camion à sa surface ne doit pas laisser d’ornière),
    • être homogène et sans points durs (rognons, blocs, …),
    • ne pas comporter de remblai récent ou évolutif ni de végétation à proximité (éloignement > de 1 à 1,5 fois la hauteur de l’arbre adulte).
    • Si la plate-forme n’est pas suffisamment portante (cas d’un sol meuble par exemple), il sera nécessaire de la renforcer par une grave.
  • Armatures : pour réaliser un ouvrage durable, il est préconisé d’armer le béton. L’armature permet d’augmenter la résistance à la traction du béton et d’éviter sa fissuration. Pour les dalles courantes, il est nécessaire d’utiliser à minima un treillis soudé de type ST25C (treillis soudé à mailles carrées de 15cm et fils de diamètre 7mm).

L’épaisseur minimale d’une dalle béton selon le type d’ouvrage

Tableau récapitulatif des épaisseurs minimales à respecter pour les ouvrages courants :
Ouvrage Epaisseur minimale de béton armé*
Dalle intérieure maison individuelle 12cm
Dalle intérieure sur plancher poutrelle-hourdis Spécifiée par le fournisseur de poutrelles.

Doit être à minima :

    • 4 cm au-dessus des entrevous de coffrage résistants (béton ou terre cuite)
    • 3cm au-dessus des poutrelles en béton
    • 5 cm au-dessus des entrevous de coffrage simple (polystyrène)
Dalle pour piscine (radier) Généralement spécifiée par le fabricant (15 cm minimum)
Aménagement extérieur non carrossable 12 cm
Aménagement extérieur carrossable – VL uniquement 15 cm
Aménagement extérieur carrossable – PL et VL 22 cm

*Pour plus de détails, se référer aux explications ci-dessous :

 

  • Pour une dalle intérieure de maison individuelle (de type dallage sur terre-plein) : le DTU 13.3.3 « Dallages – Conception, calcul et exécution » (Document Technique Unifié, norme NF P 11-213-3) impose d’avoir une épaisseur minimale de 12cm de béton armé. Ce type de dallage à usage d’habitation tolère des charges concentrées jusqu’à 200kg (cf Eurocode 1). De plus il ne doit pas servir d’assise à des éléments porteurs (poteaux, murs, …). Pour des cas de charge plus importantes, la conception du dallage doit être adaptée (épaisseur, ferraillage, …).

 

  • Pour les aménagements extérieurs non carrossables (cheminements piétons, allée piétonne de jardin, dalle extérieure, dalle de terrasse, abri de jardin) : en l’absence de norme spécifiant l’épaisseur minimum à respecter pour ces ouvrages, il est d’usage de se conformer au DTU 13.3.3 et de respecter 12 cm d’épaisseur minimale de béton armé.

 

  • Pour les ouvrages carrossables, on distingue :
    • Les ouvrages circulés exclusivement par des véhicules légers (allée carrossable, emplacement de stationnement, descente de garage, dalle de garage) : en l’absence de norme spécifiant l’épaisseur minimale à respecter pour ces ouvrages, il est d’usage de respecter une épaisseur minimale de 15 cm de béton armé pour que la dalle puisse supporter le poids du véhicule.

 

    • Les ouvrages pouvant être circulés, même de manière exceptionnelle, par des véhicules lourds (allée carrossable, parking, dalle de hangar, etc.) : pour que la dalle puisse supporter un véhicule lourd (véhicule dont le Poids Total Autorisé en Charge – PTAC – est supérieur à 3,5 Tonnes, par exemple un camion ou un engin agricole), il est nécessaire de prévoir une épaisseur plus conséquente de béton armé. Il est également impératif de s’assurer que la plate-forme support sur laquelle vous allez couler la dalle présente une bonne portance (pas d’ornière derrière le passage d’un essieu de PL).
      Dans le cas d’une plate-forme support de bonne qualité et peu déformable (module de déformation à la plaque EV2 compris entre 80 et 120 MPa), il faudra prévoir une épaisseur minimale de 22cm de béton de type C25/30 (valeurs issues du fascicule Cimbéton T50). Cette épaisseur peut être réduite à 20 cm en cas d’utilisation d’un béton de résistance supérieure (C30/37) ou en cas de plate-forme très peu déformable (Module de déformation à la plaque EV2 supérieur à 120 MPa).

 

  • Pour une dalle de compression sur plancher poutrelles hourdis (ex : plancher sur vide sanitaire, plancher d’étage) : son épaisseur est fixée par le fournisseur de poutrelles. Le Cahier des Prescriptions Techniques communes aux procédés de planchers du CSTB (« CPT Planchers ») impose cependant les minima suivants : l’épaisseur de la table de compression doit être au minimum de 4 cm au-dessus des entrevous de coffrage résistants (ex : hourdis en béton ou en terre cuite) et de 3cm au-dessus des poutrelles en béton. Au-dessus des entrevous de coffrage simple (ex : hourdis en polystyrène), elle doit être de 5cm au minimum. Rappelons par ailleurs que la table de compression doit être renforcée en partie courante par un treillis soudé (généralement un treillis soudé avec fils de Ø4.5mm et mailles 200x300mm) et comporter des armatures de chainage au droit de tous les murs porteurs (façades et refends).

 

  • Pour une dalle de piscine (radier) : son épaisseur est spécifiée par le fabricant de la piscine. Prévoir dans tous les cas une épaisseur d’au moins 15cm de béton armé.

 

L’épaisseur de la dalle béton étant fixée, il est maintenant nécessaire de calculer le volume de béton dont vous avez besoin avant de passer commande !