Réaliser une dalle béton en extérieur

Réaliser sa dalle extérieure en béton

Afin de réussir le coulage d’une dalle extérieure, pour terrasse, abri de jardin ou piscine hors sol, plusieurs étapes sont à respecter : la préparation, l’approvisionnement en béton, le coulage, et enfin la mise en oeuvre.

Etape 1 : la préparation

1. Délimitation de la dalle

Bien définir l’implantation de la future dalle :

    • mesurer avec soin les dimensions,
    • planter un piquet à chaque angle,
    • tendre ensuite un cordeau entre des piquets de manière à délimiter l’emplacement.

2. Décaissement

Pour le décaissement, il faut avoir à l’esprit qu’une surface inférieure à 10m2 se creuse aisément à la main (pelle et pioche). Au delà, il est plus pratique de s’équiper d’un engin de terrassement.

La hauteur à décaisser dépend de l’épaisseur de la dalle. L’épaisseur recommandée pour la sous-couche est de 20cm, et l’épaisseur recommandée pour la dalle en béton proprement dite est de 12cm minimum.

Une fois le décaissement réalisé, assurez vous de la planéité du fond de fouille à l’aide d’une règle de maçon et d’un niveau à bulle.

3. Préparation de la sous-couche

La sous-couche doit être réalisée à partir de matériaux compactables (graves, gravillons, sable, concassé sableux…). Les matériaux doivent être déposés sur une épaisseur de 20cm, répartis de façon homogène, et compactés à l’aide d’une plaque vibrante.

Une fois cette sous-couche réalisée, assurez vous à nouveau de la planéité de la surface.

Pour éviter les risques de fissuration, il est idéal d’enfouir les gaines et canalisations éventuelles dans la sous-couche, et non dans le béton.

4. Coffrage

Délimiter ensuite le périmètre de la dalle avec de bonnes planches en bois : il s’agit du coffrage. Pour savoir comment mettre en place un coffrage en bois, vous pouvez consulter l’article suivant « Faire un coffrage en bois pour une dalle béton ».

Le coffrage doit servir de guide pour la mise à niveau de la surface de la dalle lors du tirage du béton à la règle. La hauteur finale du coffrage doit donc correspondre exactement à la hauteur souhaitée de la dalle béton.

Enfin, n’oubliez pas de fixez les planches du coffrage à l’aide de piquets afin d’éviter leur déformation lors du coulage.

Prévoyez dès cette étape la pente de votre dalle, pour favoriser l’écoulement des eaux pluviales, de l’ordre de 2cm/m.

5. Mise en place du polyane

Placer ensuite un film polyane sur l’intégralité de la surface de la dalle, en le faisant remonter sur les coffrages.

En cas de recouvrement, prévoir une largeur de 20cm. La présence du film polyane permet d’éviter d’éventuelles remontées d’humidité, et de désolidariser la dalle de son support.

6. Joints de désolidarisation

Si la dalle est en contact avec d’autres éléments, alors, il est important de la désolidariser à l’aide de bandes de rives. Elles permettront d’éviter l’apparition de contraintes dans la dalle en cas de mouvement ou de dilatation importante.

Les joints, ou bandes de rive, sont à positionner sur toute l’épaisseur de la dalle.

7. Ferraillage

Mettez enfin en place des armatures, afin de conférer plus de résistance à la structure. Nous recommandons d’utiliser un treillis structurel de type ST25C (maille carrée de 150mm, fil de 7mm de diamètre). Les armatures sont à poser sur des cales d’au moins 3cm d’épaisseur.

Les extrémités du treillis ne doivent par être en contact avec les coffrages : il convient de laisser un espace d’environ 5cm. Si plusieurs panneaux de treillis sont nécessaires à la couverture de la superficie de la dalle, les recouvrir sur une maille et les lier avec du fil à ligaturer.

Une fois ces étapes réalisées, votre terrain est prêt pour le coulage.

Etape 2 : l’approvisionnement en béton

Pour calculer la quantité de béton nécessaire pour votre dalle, il suffit de multiplier la superficie totale de votre dalle (Longueur x largeur en mètres pour une surface carrée ou rectangle) par l’épaisseur de béton souhaitée, également en mètres. Pour information, l’épaisseur minimale recommandée est de 12cm pour ces ouvrages (0,12 m).

Par exemple, pour une dalle de 10m par 4mSuperficie = 10m*4m = 40mVolume nécessaire = 40m* 0,12 = 4,8m3.

Si votre dalle a une forme plus complexe, vous pouvez consulter l’article « Calcul du volume de béton » pour vous aider à calculer le volume de béton nécessaire pour réaliser votre ouvrage.

Pour l’approvisionnement du béton, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Réaliser votre béton à la bétonnière : dans ce cas, il faut se procurer les matières premières (ciment, granulats, sable), ainsi que la bétonnière. La fabrication du béton est alors assez chronophage, surtout si le volume est important.
  • Se faire livrer du béton prêt à l’emploi : vous pouvez demander des devis  auprès des centrales à béton, ou faire une demande de devis directement sur ce site pour obtenir un devis sous 48h maximum.

Etape 3 : le coulage

Que vous fassiez votre béton à la bétonnière ou que vous attendiez la livraison de votre béton prêt à l’emploi, il convient de s’équiper de tous les éléments de protection recommandés :

Si vous avez commandé du béton prêt à l’emploi, il est important de vérifier que le bon de livraison correspond bien à votre commande. Pendant ce temps, demander au chauffeur de faire tourner la toupie afin de s’assurer d’avoir un béton bien homogène.

Si la dalle est accolée à la maison, alors il est judicieux de commencer à couler côté façade, en progressant vers le jardin.

Etape 4 : mise en oeuvre et finition

1. Nivelage

Au fur et à mesure du coulage, il est important de bien répartir le béton de façon homogène sur toute la surface de la dalle. Cette opération peut être réalisée à l’aide d’un râteau ou d’un épandeur à béton.

Tirer ensuite le béton à l’aide d’une règle de maçon en prenant appui sur les coffrages. L’objectif est de créer une petite vague devant la règle qui va permettre de mettre le matériau à niveau et d’amorcer le lissage.

2. Lissage

Pour le lissage, utiliser une taloche pour gommer les aspérités avec des mouvements circulaires, puis finaliser le lissage de la surface avec une lisseuse.

3. Curage

Afin d’éviter une fissuration du béton lors du séchage, appliquer au pulvérisateur un produit de cure sur la dalle. Le temps de séchage recommandé est d’au moins 36h.Cette opération ne doit pas être réalisée avec de l’eau, sous peine d’obtenir une surface poudreuse.

Une alternative au produit de cure peut simplement être la mise en place d’un film polyane plaqué sur la dalle pendant 5 jours.

4. Sciage des joints de retrait

Le sciage des joints de retrait est nécessaire si votre dalle a au moins l’une de ses dimensions supérieure à 5 mètres. Les joints doivent diviser la dalle à la manière d’un damier, en surfaces les plus carrées possibles. Cette opération est à effectuer environ 36h après le coulage. Les joints sont à découper à l’aide d’une disqueuse à disque diamanté. La profondeur de coupe doit être d’environ 5cm.

Les joints de retraits ont pour but d’éviter les fissures, en les canalisant dans leurs tracés. Ils sont particulièrement recommandés en cas d’angles rentrants dans votre dalle. Une alternative au sciage est la mise en place de règles-joints en plastique avant le coulage pouvant également servir au guidage de la règle lors du lissage.

 

Une fois cette opération réalisée, il ne reste plus qu’à décoffrer votre ouvrage !