Béton rapide

Qu’est-ce que le béton rapide ?

Le béton rapide, appelé également béton à prise rapide ou béton accéléré, est un béton dont la prise et le durcissement ont été accélérés par l’incorporation d’un adjuvant accélérateur lors de la fabrication.

Domaines d’application

Le béton rapide est un béton prêt à l’emploi principalement utilisé pour les travaux de bétonnage par temps froid (température ≤ 5°). L’incorporation d’un adjuvant accélérateur permet de continuer le chantier même par temps froid. La prise est accélérée et les résistances mécaniques se développent rapidement. Cela contribue à protéger le béton vis-à-vis du gel.
On peut également utiliser un béton accéléré par températures normales, afin d’augmenter la cadence de rotation des coffrages ou bien de réduire les délais de mise en service de l’ouvrage ou de la partie d’ouvrage (plancher, escalier, dalle, voile, poteau, voirie, …).

Avantages

Le béton rapide permet :

  • Le bétonnage par temps froid et une meilleure protection contre le gel.
  • D’exécuter des travaux dans des conditions de températures défavorables.
  • Une remise en service plus rapide.
  • Une amélioration de la résistance au jeune âge qui permet de décoffrer plus tôt.
  • Une meilleure gestion du matériel de coffrage et des hommes.

Caractéristiques du béton rapide

Ce béton contient un adjuvant accélérateur de prise et/ou de durcissement. Ces adjuvants sont conformes à la norme NF EN 934-2 « Adjuvants pour béton, mortier et coulis ». Ils sont généralement à base de sels de calcium (nitrite ou nitrate de calcium). Les accélérateurs à base de chlorure de calcium, bien qu’étants très efficaces, sont de nos jours proscrits car les ions chlore qu’ils contiennent favorisent la corrosion des aciers.
Théoriquement, la norme NF EN 934-2 distingue 2 sortes d’accélérateurs :

  • Les accélérateurs de prise : cet adjuvant a pour fonction principale de diminuer les temps de début et de fin de prise du ciment.
  • Les accélérateurs de durcissement : cet adjuvant a pour fonction principale d’accélérer le développement des résistances initiales du béton.

Mais bien souvent les adjuvants accélérateurs combinent les deux fonctions (accélération de la prise et du durcissement) car ces 2 fonctions sont liées et l’on retrouve l’une d’elle comme effet secondaire de l’autre.
L’adjuvant accélérateur augmente la vitesse des réactions chimiques d’hydratation du ciment. Cela a pour effet de diminuer le temps de prise et de permettre un développement rapide des résistances mécaniques.

Illustration de l’effet d’un accélérateur sur la vitesse de prise et de durcissement du béton à 20°C.

De plus il faut savoir que les réactions de prise du ciment dégagent de la chaleur. En les accélérant, le béton est plus rapidement protégé vis-à-vis du gel.

Précautions d’emploi du béton rapide lors du bétonnage par temps froid

Les effets du froid sur le béton frais :
A 20°, la prise du béton débute généralement 2h après gâchage. Les températures basses vont ralentir le processus de prise et de durcissement du béton. A des températures inférieures à 0°C, l’hydratation du ciment est même stoppée. Pire encore, si l’eau contenue dans le béton, en cours de prise, voire en début de durcissement, gèle, celui-ci va gonfler, se déstructurer et n’aura aucune résistance par la suite. L’ouvrage devra alors être démoli et refait.

 

Pour continuer le bétonnage même par temps froid, l’emploi de béton à prise rapide est indispensable.

Même si les accélérateurs sont utilisés par basses températures, ce ne sont pas des agents antigels ; ils n’abaissent pas la température de gel du béton. Les précautions usuelles à prendre contre le gel du béton restent de mise.

 

Ces précautions sont les suivantes :

  • Préférer les coulages en fin de matinée de telle sorte que la prise du ciment se passe pendant les heures le moins froides de la journée.
  • Débarrasser les coffrages de la neige ou de la glace, s’il y a lieu.
  • Utiliser des coffrages isothermes.
  • Dans tous les cas, abstenez-vous de bétonner lorsque la température ambiante est inférieure à 0°C.

 

 

Cet article vous a-t-il été utile ?