Mettre en œuvre du béton balayé

Le beton balaye : comment faire ?

Le béton balayé est un béton présentant une surface texturée par de fines stries régulières et parallèles. Il est esthétique avec son rendu très contemporain, très pratique à l’usage (antidérapant) et facile d’entretien. Nous allons voir comment réaliser un béton balayé.

Qu’est-ce que le béton balayé ?

Le béton balayé, encore appelé béton brossé, est un type de béton décoratif dont la surface est texturée par de fines stries parallèles et régulières, qui favorisent l’adhérence tout en améliorant l’esthétique.

Ces stries sont réalisées à l’aide d un balai de marquage spécifique sur le béton fraichement coulé.

La régularité et la forme des stries peut varier selon le rendu souhaité l’aspect final recherché.

Quel balai utiliser pour faire un béton balayé ?

N’essayez pas de réaliser un béton balayé avec un balai « traditionnel » car le résultat obtenu ne correspondra pas à vos attentes.

Il faut utiliser un balai de marquage spécifiquement destiné à cet effet, dont les poils de la brosse sont robustes et épais pour strier correctement le béton.

De plus, avec un balai à manche télescopique, vous pourrez balayer à plusieurs mètres ce qui est très pratique dans le cas d’une dalle d’accès difficile ou de grande superficie.

Il existe aussi des balais à dents métalliques, ressemblant à des râteaux, pour un rendu strié très marqué, mais moins esthétique. On parle alors de « béton strié ».

balai pour béton balayéBalai spécifique pour béton balayé.

Comment réaliser une dalle en béton balayé ?

Voici les différentes étapes à suivre :

1/ Préparation avant coulage

1.1/ Délimiter la dalle

Délimitez l’implantation de la future dalle à l’aide de piquets. Tendez un cordeau entre les piquets.

1.2/ Décaisser le sol

Creuser le sol à l’aide d’une pelle et d’une pioche, voir à l’aide d’une mini-pelle mécanique de location si la surface est supérieure à 10m2.

La profondeur de décaissement doit tenir compte de l’épaisseur de la sous-couche (généralement 20 cm d’épaisseur), à laquelle s’ajoute 12 cm minimum d’épaisseur de dalle béton (15cm minimum dans le cas d’une allée carrossable).

Compactez le sol avec une dame manuelle ou une plaque vibrante.

Vérifiez la planéité du fond de fouille.

1.3/ Préparer la sous-couche

La sous-couche doit être réalisée à partir de matériaux compactables (grave type 0/31,5mm concassée).

Les matériaux doivent être déposés sur une épaisseur de 20cm, répartis de façon homogène, et compactés à l’aide d’une plaque vibrante.

Une fois cette sous-couche réalisée, assurez-vous à nouveau de la planéité de la surface.

1.4/ Coffrer

Le coffrage permet de délimiter la dalle et de maintenir le béton jusqu’à sa prise.

Les coffrages doivent servir de guide pour la mise à niveau de la surface de la dalle lors du tirage du béton à la règle. La hauteur finale du coffrage doit donc correspondre à la hauteur souhaitée de la dalle béton !

Vous pouvez réaliser le coffrage de différentes manières :

  • En utilisant des planches en bois rigides (ex : bastaings) et solidement fixées.
  • En réalisant un calepinage d’éléments décoratifs : pavés, briques, …
  • En utilisant des coffrages flexibles permettant de réaliser des contours de dalle aux formes courbes et plus esthétiques.

Construisez un coffrage solide et fixez le en plantant des piquets derrière les planches, tout en prenant soin qu’ils ne dépassent pas la hauteur du coffrage.

Réalisation du coffrage d'une dalle bétonRéalisation du coffrage.

N’hésitez pas à consulter notre page « Faire un coffrage en bois pour une dalle béton » pour plus d’informations.

Bon à savoir : dans le cas d’une dalle non couverte, le coffrage doit être légèrement en pente pour favoriser l’écoulement des eaux de pluie. Prévoir une légère pente vers le jardin, de l’ordre de 2cm/m minimum.

1.5/ Mettre un polyane

Placer un film polyane sur l’intégralité de la surface de la dalle, en le faisant remonter sur les coffrages. En cas de recouvrement, prévoir une largeur de 20cm.

Bon à savoir : la pose d’un polyane est un plus qui permet de limiter les risques de fissuration, en désolidarisant la dalle de son support

1.6/ Placer des joints de désolidarisation (si nécessaire)

Ces joints sont matérialisés par des bandes en mousse compressibles, appelées « bande de rive » qui mesurent 5 à 10 mm d’épaisseur.

Ils servent à désolidariser la dalle de tout obstacle pouvant gêner son libre mouvement, limitant ainsi le risque d’apparition de fissures.

Les joints, ou bandes de rive, sont à positionner sur toute l’épaisseur de la dalle.

Bon à savoir : les joints de désolidarisation sont à prévoir notamment dans les cas suivants : le long des murs, autour des poteaux, des regards, des points fixes, etc.

 

Joint de désolidarisation pour dalle bétonJoint de désolidarisation placé en pied de mur.

1.7/ Ferrailler la dalle

Il est conseillé d’armer le béton afin de conférer plus de résistance à la dalle.

Utiliser pour cela un treillis structurel de type ST25C (maille carrée de 150mm, fil de 7mm de diamètre).

Les armatures sont à poser sur des cales d’au moins 3cm d’épaisseur.

Les extrémités du treillis ne doivent pas être en contact avec les coffrages : il convient de laisser un espace d’environ 5cm.

Si plusieurs panneaux de treillis sont nécessaires à la couverture de la superficie de la dalle, les recouvrir sur une maille et les lier avec du fil à ligaturer.

 

2/ L’approvisionnement en béton

2.1/ Calcul de la quantité de béton nécessaire

Besoin d’aide ? Reportez-vous à notre article sur le « calcul du volume de béton ».

2.2/ Commande du béton prêt à l’emploi

Vous souhaitez obtenir un prix pour du béton balayé prêt à l’emploi livré par camion toupie ? Alors n’hésitez pas à remplir en quelques clics notre formulaire de demande de devis !

 

3/ La mise en œuvre du béton

3.1/ Couler

Couler le béton directement dans le coffrage et le répartir à l’aide d’un épandeur à béton.
Veiller au bon enrobage des aciers par le béton.

3.2/ Mettre à niveau

Tirez le béton à l’aide d’une grande règle de maçon, en prenant appui sur les coffrages. Impulsez un léger mouvement de va et vient latéral avec la règle pour cisailler le béton tout en reculant.

3.3/ Lisser

Talocher la surface du béton à l’aide d’une taloche en effectuant des mouvements circulaires puis lisser à l’aide d’une lisseuse.

Peaufinez l’arrondi des rebords de la dalle à l’aide d’un fer à bord (encore appelé fer à marche).

3.4/ Appliquer le balai sur la surface de béton frais

Une fois ces étapes accomplies, réaliser le traitement de surface spécifique au béton balayé.

Avant durcissement du béton, passer le balai de marquage à la surface du béton frais pour créer des stries à la surface du béton.

Tremper le balai dans un seau d’eau et enlevez l’excès d’eau (il ne doit pas tremper le béton).

Passer le balai doucement sur la surface en une seule passe par bande successives.

Faire chevaucher les bandes entre elles et s’assurer de marquer toute la surface.

Procéder délicatement en ramenant chaque fois le balai vers vous en lui donnant un angle d’environ 30 ° par rapport à la surface de béton. Plus on augmente l’angle, plus la rugosité sera importante.

S’assurer-vous de créer les rainures dans le sens de l’écoulement des eaux de ruissellement.

Ensuite, laisser durcir le béton !

Passage du balai de marquage pour obtenir un béton balayé.Passage du balai de marquage.

4/ Scier les joints de retrait et décoffrer

Le sciage des joints de retrait doit être exécuté au plus tard 36h après le coulage.

Ils doivent diviser la dalle à la manière d’un damier, en surfaces les plus carrées possibles.

L’espacement entre 2 joints doit être de 5 m maximum.

Tracer l’emplacement des joints à l’aide d’un cordeau traceur.

Découper ensuite les joints à l’aide d’une disqueuse munie de disque diamanté, réglée sur une profondeur de l’ordre du 1/3 de l’épaisseur de la dalle.

S’aider de la règle de maçon pour guider la lame de la disqueuse.

Une fois les joints sciés, il ne vous restera plus qu’à décoffrer !

 

Bon à savoir : les joints de retrait ont pour but de canaliser la fissuration et sont particulièrement recommandés en cas d’angles rentrants (seuils de portes, regards, poteaux…).

Les différents rendus possibles

Les rendus du béton balayé sont très variés et dépendent de la forme des stries, de leur sens et du balai de marquage utilisé.

Vous pouvez laisser libre court à votre imagination pour l’apposition des stries : lignes droites, forme circulaires, balayage en diagonale, en éventail, etc.

Pour un aspect esthétique encore plus travaillé, il est possible d’alterner les stries dans un sens puis l’autre, ou de quadriller le sol avec des bordures lisses (non striées) pour structurer l’espace à l’aide du fer à bords.

Terrasse en béton balayéExemple d’aménagement en béton balayé.