Le quartz pour béton : utilisation, choix, application

Le quartz pour beton

Le quartz pour béton est utilisé en tant que couche d’usure sur les dalles intérieures et extérieures. Ce durcisseur de surface améliore la résistance de la dalle et permet éventuellement de la colorer. Nous vous disons tout sur le quartz pour béton.

Qu’est-ce que le quartz pour béton ?

Grâce à sa structure cristalline, le quartz est un granulat très dur (dureté équivalente à 7/10 sur l’échelle de mohs).

C’est pour cela qu’il est utilisé comme renforcement de surface des dalles en  béton fortement sollicitées et en renforcement superficiel des chapes.

La dureté de surface de ces ouvrages est améliorée par incorporation d’une couche d’usure superficielle à base de quartz de quelques millimètres (saupoudrage manuel ou mécanique).

Cette couche d’usure se présente sous la forme d’une poudre, composée d’un mélange de granulats durcisseurs, de ciment et éventuellement d’additifs (adjuvant, colorant beton quartz, microfibres).

Les granulats durcisseurs utilisés possèdent une granulométrie bien définie (exemple 0 – 3 mm).

En matière de granulats durcisseurs, on distingue :

  • Les granulats minéraux tels que le quartz (silicate minéral), le porphyre, le granit, le silex… Ils sont utilisés lorsque les sollicitations de surface sont modérées.
  • Les granulats abrasifs (corindon, carbure de silicium, émeri) et les granulats métalliques (acier doux, fer doux, fonte) sont utilisés pour les sols industriels plus fortement sollicités.

Domaines d’utilisation

Le quartz durcisseur est utilisé comme couche d’usure pour les sols industriels en béton coulé tels que :

  • Entrepôts, halls de stockage.
  • Plateformes, quais de déchargement.
  • Usines, ateliers, industries.
  • Parkings, garages, allées de circulation, pistes, stations services.

dallage industrielRéalisation d’un dallage industriel avec couche d’usure à base de quartz.

Le quartz pour béton est également utilisé pour réaliser des sols à usage piétonniers moins sollicités pour les locaux suivants :

  • Habitation.
  • Bureaux.
  • Gares et Aéroports.
  • Commerces.
  • Hôtels.
  • Ecoles.
  • Hôpitaux.
  • Restaurants.

De plus lorsqu’elle est colorée, cette couche d’usure est à la base de différents types de bétons décoratifs : béton ciré, béton imprimé, béton matricé, béton coloré.

De nombreux coloris de quartz pour béton sont disponibles. Les teintes standards sont : noir, gris, jaune, rouge, vert, brun.

application d'un colorant durcisseur sur la surface du béton fraisSaupoudrage manuel d’un colorant durcisseur à base de quartz sur la surface d’un béton frais.

Quelle couche d’usure choisir pour ma dalle ?

Cas d’un sol industriel

Les sols des locaux industriels sont classés selon le classement I/MC établi par le CSTB. Ce classement définit les sollicitations appliquées au sol.

Les contraintes mécaniques M se déclinent en 4 indices (IPRU) :

  •  I pour choc ;
  • P pour poinçonnement ;
  • R pour ripage ;
  • U pour usure.

Les contraintes chimiques C se déclinent en 3 indices :

  • a pour acides ;
  • b pour bases ;
  • s pour agents tâchant et solvants.

Pour chaque indice, un coefficient croissant de 1 à 4 est attribué au local en fonction de la sévérité de l’agression (1 pour faible et 4 pour sévère).

De leur côté, les durcisseurs de surface sont classés en fonction de leurs performances selon un classement P/MC.

Pour un sol de local classé I/MC, il faut donc utiliser un durcisseur de surface aux performances P/MC correspondantes.

Par exemple : un bâtiment industriel des stockage a un classement I/MC de i3, r2, p3, u3 pour ses contraintes mécaniques et sans contraintes chimiques. Le durcisseur beton à utiliser devra donc avoir le classement P/MC au moins égal à i3, r2, p3, u3.

Cas d’un sol à usage piétonnier

De la même manière que les sols industriels, les sols des locaux à usage piétonniers sont classés selon le classement UPEC établi par le CSTB.

Ce classement définit les sollicitations appliquées au sol.

Les contraintes se déclinent en 4 indices :

  • U pour usure à la marche.
  • P pour le poinçonnement.
  • E pour le comportement à l’eau.
  • C pour la tenue aux tâches et aux agents chimiques.

Pour chaque indice, un coefficient croissant de 1 à 4 est attribué au local en fonction de la sévérité de l’agression (1 pour faible et 4 pour sévère).

Les durcisseurs de surface sont généralement classés uniquement suivant le classement P/MC et non le classement UPEC.

Les durcisseurs de surface étant généralement aptes à un usage pour sols industriels, la plupart peuvent être utilisés pour réaliser les sols à usage piétonniers moins sollicités.

La mise en œuvre de la couche d’usure

La technique consiste couler un dallage béton et à appliquer des granulats durcisseurs (quartz de finition prêt à l’emploi) sur la surface de béton encore frais.

La mise en oeuvre de ces granulats durcisseurs peut se faire par saupoudrage manuel ou bien par épandage manuel ou mécanique.

A titre indicatif, les quantités appliquées sont de l’ordre de 4 à 6 kg/m2 pour les durcisseurs à base de particules minérales, et de 5 à 8kg/m2 pour les durcisseurs en particules métalliques.

La couche d’usure est ensuite incorporée à la surface du béton frais par surfaçage mécanique.

Cela consiste à réaliser plusieurs passes successives de talochage et lissage à l’aide d’une talocheuse mécanique, encore appelée truelle mécanique ou hélicoptère à béton.

La couche d’usure est ainsi parfaitement incorporée au béton lissé, formant ainsi une dalle monolithique, parfaitement lisse et plane.

Si vous souhaitez obtenir plus de détails sur la réalisation de sols en béton quartzé, n’hésitez pas à consulter notre article « Mettre en œuvre du béton quartzé ».