Tout savoir sur le sac de ciment

Le sac de ciment

Le ciment est utilisé pour réaliser du mortier ou du béton. Il joue le rôle de liant (colle) entre les grains de sable et de gravillons. Pour les petits travaux de maçonnerie courants, il est conditionné en sacs.

Cet article présente les différents types de ciments en sacs, leurs utilisations, comment déchiffrer les informations inscrites sur un sac de ciment ainsi que le prix du ciment en sac.

Les différents types de ciment en sac et leurs utilisations

Le ciment classique multi-usages

Caractéristiques

Ce ciment est polyvalent et s’adapte à toutes les applications béton de béton structurel et de mortier. Il convient aux chantiers neufs comme aux chantiers de rénovation. Il est généralement utilisé pour les travaux de gros œuvre.

Ce ciment est conforme à la norme ciment NF EN 197-1. Il est généralement du type CEM II 32,5.

Il permet de réaliser des bétons structurels de classe de résistance allant jusqu’à C25/30 (25 MPa à 28 jours).

Utilisations

Travaux courants de béton :

  • murs de soutènement et enterrés
  • murs à bancher, murs en blocs à bancher
  • fondations superficielles
  • chainages, linteaux, escaliers
  • dallages, planchers, poteaux, poutres
  • travaux de réseaux et de voirie

Travaux courants de mortier :

  • pavages et carrelage scellé
  • maçonnerie de murs
  • chapes
  • gobetis sur béton, blocs et briques

Le ciment à maçonner pour mortier

Caractéristiques

Ce ciment est spécifiquement dédié à la réalisation de mortiers.

C’est est un ciment à maçonner multi-usage qui s’utilise comme un ciment classique. Il contient des adjuvants (entraîneur d’air et éventuellement hydrofuge) pour permettre de réaliser des mortiers onctueux, souples, faciles à travailler et présentant une bonne adhérence sur tous types de supports.

Il est conforme à la norme sur le ciment à maçonner NF EN 413-1. Il est généralement de classe de résistance type MC 12,5 (résistance à 28 jours sur éprouvettes de mortier normalisé supérieure ou égale à 12,5 MPa).

Utilisations

  • montage de mur en blocs béton ou en briques
  • enduits extérieurs et intérieurs, manuels ou projetés
  • chape pour pose de carrelage scellé (uniquement dans les locaux à sollicitation faible)
  • scellement de tuiles (réalisation de solins, faîtages, rives et arêtiers)
  • conduits de cheminée

Il ne convient pas pour la réalisation des bétons.

ciment à maçonnerAssemblage de parpaing à l’aide de mortier à base de ciment à maçonner.

Le ciment blanc

Caractéristiques

Le ciment blanc est adapté pour tous les ouvrages esthétiques.

Idéal pour la réalisation d’aménagement extérieur, sa blancheur permet de faire ressortir la couleur naturelle des sables et des gravillons.

Il peut également être utilisé conjointement avec des colorants en poudre, pour réaliser des bétons et mortiers teintés.

Ce ciment est conforme à la norme ciment NF EN 197-1. Il est généralement de type CEM II 32,5 ou 42,5.

Utilisations

Ouvrages esthétiques en béton :

  • Eléments architecturaux : appuis de fenêtre, seuils de porte, piliers d’entrée, couronnements de murs, corniches, bandeaux, escaliers, etc.
  • Aménagements extérieurs : terrasses, allées, patios, plages de piscines en béton (désactivé, bouchardé, etc.), murets, bancs…

Ouvrages esthétiques en mortier :

  • maçonnerie apparente
  • jointoiement de carrelage
  • chape décorative

du ciment blancDu ciment blanc.

Le ciment pour béton en milieux fortement agressifs

Caractéristiques

Ce ciment est adapté pour réaliser des bétons en milieux fortement agressifs : bord de mer, milieux agricoles et viticoles, sols gypseux et eau pures.

Sa durabilité élevée provient du fait que c’est un ciment de haut fourneau (contient du laitier granulé de haut fourneau).

Il est conforme à la norme NF EN 197-1 et est généralement de type CEM III 32,5 ou 42,5 SR PM.

Il permet de réaliser des ouvrages durables dans les milieux agressifs suivants :

  • Milieu maritime et côtier : sa composition spécifique lui procure une bonne résistance aux eaux de mer et aux embruns marins (ciment prise mer PM). Il est fortement préconisé pour tous les bétons et mortiers situés à moins de 1 km des côtes.
  • Ouvrage agricole et bâtiments agro-alimentaires : il résiste aux sulfates et aux milieux acides (ciment ES ou SR).
  • Fondations en cas de sols agressifs.
  • Ouvrages en contact d’eau pure faiblement agressive.

Utilisations

En bord de mer : quai, digues, enrochements, fondations, dallages, terrasses, poteaux, poutres, linteaux, chaînages, murs de soutènement.

En milieu agricole : aires d’ensilage, stockage d’engrais, étables, porcheries, poulaillers, bassins, fosses à lisier, fumières, etc.

En bâtiment agro-alimentaires : usage viticole (caves, cuves), fromagerie, laiterie, abattoirs, salaisons, sucreries, etc.

Autres milieux agressifs (sols gypseux, eaux pures) : fondations, ouvrage d’assainissement, et tout type d’ouvrage en contact avec des eaux souterraines ou des sols gypseux.

La prise de ce ciment est particulièrement lente. Il ne convient donc pas pour les mortiers de montage, les enduits, les ouvrages nécessitant un décoffrage rapide. Il peut nécessiter l’emploi d’accélérateur par temps froid.

ciment prise merExemple d’utilisation du ciment prise mer.

Le ciment hautes performances

Caractéristiques

Ce ciment à haute résistance est de type CEM I 52,5 R. Il est conforme à la norme NF EN 197-1.

Grâce à sa réactivité, il présente une montée en résistance rapide au jeune âge (les premiers jours qui suivent le gâchage).

Cette spécificité est particulièrement intéressante dans les cas suivants :

  • Pour décoffrer plus rapidement.
  • Pour remettre en service ou en charge plus rapidement un ouvrage en béton (exemple : dalle, plancher, poutre, poteaux, …).
  • Pour continuer à bétonner par temps froids (température inférieure à 10°C).

Sa résistance mécanique finale à 28 jours est également très élevée, permettant ainsi de réaliser des bétons à hautes performances.

Utilisations

Il permet de réaliser tout type d’ouvrages en béton : dallages, terrasses, poteaux, poutres, linteaux, chaînages, murs de soutènement, ouvrages de voiries, etc.

Quelles informations trouve-t-on sur un sac de ciment ?

Les inscriptions figurants sur les sacs de ciment comportent la marque du ciment (nom du fabricant), la désignation commerciale, l’usine productrice, sa désignation normative, ainsi que sa contenance.

sac de cimentUn sac de ciment.

Comment lire un sac de ciment ?

La désignation normative d’un ciment est régie par la norme NF EN 197-1. Elle se présente sous la forme d’une succession de caractères dont voici la signification.

Prenons pour exemple un sac de ciment sur lequel figurent les inscriptions normalisées suivantes :

appelation normative ciment

 

« CEM II »

Il s’agit de la famille de ciment. Il existe différentes familles de ciment, obtenues par un mélange de clinker (matière première du ciment) avec d’autres constituants.

Voici les différentes familles de ciments :

  • CEM I : clinker (≥ 95%) + gypse = Ciment Portland
  • CEM II : clinker + ajout (calcaire, laitier, cendres) + gypse = Ciment Portland composé
  • CEM III : clinker + laitier + gypse = Ciment de haut fourneau
  • CEM IV : Ciment pouzzolanique (non présent en France)
  • CEM V : clinker + laitier + cendres + gypse = Ciment au laitier et aux cendres

« A »

Il s’agit de la classe de composition, qui précise la teneur en clinker des ciments.

Il existe 3 classes de composition, désignées par les lettres A, B ou C. L’indice « A » désigne une quantité importante de clinker dans le ciment, et l’indice « C » une faible quantité.

« V »

Précise la nature des constituants principaux (hors clinker) utilisés pour élaborer ce ciment.

Voici les constituants secondaires généralement utilisés en France :

  • L et LL : Calcaire
  • S : Laitier de haut fourneau (sous-produit de la fabrication de la fonte)
  • V : Cendres volantes siliceuses (proviennent du dépoussiérage des gaz des chaudières des centrales thermiques)
  • D : Fumées de silice (poudre constituée de microsphères de silice, obtenues en refroidissant les gaz de réaction qui se produisent dans les fours servant à fabriquer le silicium)

« 42,5 »

Ce chiffre est important car il désigne la classe de résistance courante du ciment (résistance à 28 jours).

Il existe 3 classes de résistance courante : 32.5 (minimum), 42.5 ou 52.5 (maximum).

Ces chiffres correspondent à la résistance minimale (exprimée en Méga Pascal*) que développe le ciment au bout de 28j sur des éprouvettes de mortier normalisé.
*1MPa = 100t/m2

« N »

Spécifie la classe de résistance à court terme du ciment (résistance à 2 et 7 jours).

Il existe 3 classes de résistance à court terme :

  • Classe de résistance à court terme basse, notée L (uniquement pour les ciments lents de type CEM III).
  • Classe de résistance à court terme ordinaire, notée N.
  • Classe de résistance à court terme élevée, notée R.

A chaque classe de résistance courante (28j) correspond 2 ou 3 classes de résistance à court terme (2 ou 7j).

classe de résistance du cimentClasses de résistance du ciment.

« CE »

Conformité du ciment au marquage « CE ».

Caractéristiques complémentaires :

  • SR ou ES : ciments résistants aux sulfates, pour les travaux en eau à haute teneur en sulfates de calcium : travaux de fondation en terrain gypseux ou présence d’eau souterraine séléniteuse ou application de sels de déverglaçage.
  • PM : ciment Prise Mer (NF P 15-317), pour béton soumis au contact des chlorures de l’eau de mer.
  • LH : Ciment à faible chaleur d’hydratation, ils conviennent particulièrement pour la réalisation d’ouvrages massifs (radiers, piles d’ouvrages d’art, parois d’enceinte nucléaire …).
  • CP : ciment à teneur en sulfures limitée (NF P 15-318), pour béton précontraint (CP1 : teneur en sulfures < 0,7% ; CP2 : teneur en sulfures < 0,2%).

« NF »

Atteste que le ciment est certifié conforme à la marque NF.

Quel est le prix d’un sac de ciment ?

Le prix du ciment gris oscille entre 0,14 – 034 €/kg.
Le tarif d’un sac de ciment de 25 kg gris est de l’ordre de 4,5 à 8,5 €.
Le prix d’un sac de ciment de 35 kg gris est de 5 à 10 €.

Le tarif d’un sac de ciment varie suivant plusieurs paramètres :

  • Le conditionnement (poids sac de ciment) : un sac de ciment de faible contenance est généralement vendu plus cher qu’un sac de grande contenance si l’on ramène le prix au kg.
  • La région : le prix du ciment dépend de la localisation géographique.
  • La couleur : le ciment blanc est plus cher qu’un ciment gris.
  • Le fournisseur.